Les Bourses européennes clôturent en hausse sauf Londres

PARIS (Reuters) - Portées par un rebond des banques italiennes, les Bourses européennes ont relevé la tête mardi après les prises de bénéfices de la veille, à l'exception de Londres, pénalisée par les valeurs minières dans le sillage d'une baisse des cours des métaux industriels.

À Paris, le CAC 40 a pris 0,91% (41,07 points) à 4.551,46 points. À Francfort, le Dax a avancé de 0,36%.

À Londres, le FTSE a cédé 0,4% avec des baisses supérieures à 3% pour les groupes miniers Antofagasta, Fresnillo et BHP Billiton.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a pris 0,2%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,7% et le Stoxx 600 0,25%.

A l'heure de la clôture des places européennes, Wall Street évolue sans tendance claire, prolongeant sa pause après avoir largement profité des anticipations d'une relance de l'inflation au vu du programme économique électoral du président élu Donald Trump.

En Europe, le secteur bancaire a pris 0,73%, l'une des progressions sectorielles les plus marquées, à la faveur notamment du rebond des valeurs bancaires italiennes, dont l'indice a repris plus de 4%.

Ce dernier accuse encore un repli de près de 11% depuis le début du mois et de plus de 50% depuis le début de l'année, les investisseurs redoutant une crise bancaire en Italie si le "non" l'emporte lors du référendum de dimanche sur la réforme constitutionnelle voulue par le gouvernement.

La président du Conseil Matteo Renzi a dit qu'il démissionnerait en cas de défaite lors de cette consultation, ce qui créerait un vide politique au moment où nombre de banques italiennes doivent renforcer leur bilan.

Grâce à son secteur bancaire, la Bourse de Milan a pris 2,13%, surperformant les autres Bourses européennes, et le rendement des obligations souveraines italiennes à 10 ans a perdu près de neuf points de base pour revenir à 1,97%.

La Banque centrale européenne (BCE) est prête à augmenter temporairement ses achats de dette souveraine italienne si le résultat du référendum de dimanche provoque une flambée des rendements obligataires, ont déclaré des sources de banques centrales à Reuters.

La plus forte baisse sectorielle en Europe est pour l'indice des ressources de base qui perd 1,47% avec la rechute des cours du cuivre (-2,5%), du zinc (-5,1%) ou encore de l'aluminium (-1,6%)

L'indice des valeurs pétrolières (-0,89%) accuse la deuxième plus forte baisse du jour en raison du recul de plus de 3,5% des cours du brut au vu des craintes de voir l'Opep incapable de finaliser mercredi un accord sur la réduction de sa production.

Du côté des valeurs individuelles, les banques italiennes figurent en force dans le peloton de tête du Stoxx 600, notamment Monte dei Paschi (+17,5%), Ubi Banca (+5,8%), BP Emilia (+5,4%) et Intesa Sanpaolo (+4,3%).

La plus forte hausse en Europe n'est cependant pas pour une banque italienne mais pour Actelion qui a pris 10% en Bourse de Zurich à la suite d'une information de Bloomberg faisant état d'une offre améliorée de l'américain Johnson & Johnson sur la biotechnologique suisse.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


click here for restriction
©2016 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Solocal GroupAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • AlstomAcitivité: 6
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 6
  • Veolia EnvironnementAcitivité: 6
  • CarmatAcitivité: 4
  • Eos imagingAcitivité: 4
Sujets à la une
  • La banque publique Bpifrance perd 18,5 millions d'euros avec Viadeo 24
  • US / Eco : 178.000 créations de postes en novembre 25
  • Présidentielle 2017 : les Français approuvent la décision de François Hollande 24
  • Les Français divisés sur le programme économique de François Fillon 46
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires