Le Foll espère la fin prochaine de l'épidémie de grippe aviaire

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a dit lundi espérer la fin prochaine de l'épidémie de grippe aviaire en France, qui a conduit à l'abattage préventif de quelque quatre millions de volailles.

"Tout laisse à penser que nous arriverons prochainement au bout de cette épizootie. Le nombre de suspicions est en net recul", a déclaré Stéphane Le Foll lors d'une conférence de presse à Paris. "On envisage le bout de ce tunnel terrible dans lequel nous sommes depuis quatre mois".

Au total, 465 cas de grippe aviaire ont été signalés dans des élevages de neuf départements et quatre millions de volailles ont été abattues, principalement dans le Sud-Ouest.

"On est vraiment sur un épisode extrêmement douloureux", a commenté Stéphane Le Foll.

Le premier cas d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8, hors faune sauvage, a été confirmé le 2 décembre dans le Tarn, à Almayrac.

Le virus, particulièrement agressif pour les élevages de volailles mais non transmissible à l'homme, s'est par la suite propagé essentiellement dans des départements du Sud-Ouest.

Stéphane Le Foll a insisté lundi sur le respect des mesures de biosécurité et appelé la filière foie gras à réorganiser celles-ci pour éviter de nouvelles épidémies à l'avenir.

"On ne peut pas en rester là, on ne peut pas faire comme si la menace n'allait pas revenir chaque année", a-t-il dit. "Il vaut mieux prévenir, s'organiser pour prévenir, plutôt que d'avoir des mesures comme nous avons été obligés de mettre en oeuvre cette année et déjà l'an passé".

La reprise de production est d'ores et déjà possible pour les gallinacés dans 536 communes.

Pour les palmipèdes, ce sera le cas à partir de la fin mai dans les zones les plus touchées si la situation continue à évoluer favorablement.

Stéphane Le Foll a précisé que le gouvernement avait entamé le versement des aides réclamées par les éleveurs dès le début du mois de février, avec des avances pour les abattages de volailles dans les foyers à hauteur de 75% de la valeur marchande des animaux.

Les indemnisations pour les abattages préventifs, qui représentent 2,3 millions de volailles sur les quatre millions abattues, ont commencé depuis la fin de la semaine dernière, a-t-il ajouté.

Les premières indemnisations des pertes de production pour les éleveurs interviendront d’ici la fin du mois d’avril.

(Sybille de La Hamaide, avec Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • CAC 40Acitivité: 10
  • IDIAcitivité: 4
  • Bigben InteractiveAcitivité: 4
  • Catana GroupAcitivité: 4
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 4
  • Erytech PharmaAcitivité: 4
  • Air France KLMAcitivité: 2
Sujets à la une
  • Le vote de Fillon pour Macron, une "trahison" juge Le Pen 48
  • Sarkozy à la manoeuvre en vue des législatives 30
  • Mélenchon face au défi des législatives 17
  • Mi-séance Paris : l'effet Macron ne se dégonfle pas 7
  • Tous les forums
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence de la bourse en ligne
Bourse Direct
Partenaires