Accueil > Actualités » Reuters » Consultation

La France propose Lille pour l'agence européenne du médicament

La France propose Lille pour l'agence européenne du médicament

La France propose Lille pour l'agence européenne du médicament
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a annoncé mercredi avoir proposé la candidature de Lille pour accueillir l'Agence européenne du médicament (EMA), qui quittera Londres après le Brexit.

Huit villes françaises se sont portées candidates pour accueillir cette agence : Lens-Liévin, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris Sud-Villejuif, Strasbourg et Toulouse.

"Le président de la République et le Premier ministre ont décidé de présenter la candidature de Lille à l'accueil de l'agence européenne du médicament", peut-on lire dans un communiqué publié par les services de Bernard Cazeneuve.

Ce texte insiste sur la situation géographique de Lille, à 40 minutes de Bruxelles, 1h20 de Londres et 1h de Paris, la proximité de l'aéroport international Roissy Charles-de-Gaulle et l'écosystème de santé (recherche, innovation, industrie) exceptionnel de la France, "dont Lille est l'un des pôles majeurs".

La principale mission de l'EMA est la protection et la promotion de la santé publique et animale à travers l'évaluation et la supervision des médicaments à usage humain et vétérinaire.

Elle est chargée de l'évaluation scientifique des demandes d'autorisation européennes de mise sur le marché des médicaments et permet de ne soumettre qu'une seule demande pour toute l'UE.

L'EMA, qui est dotée d'un secrétariat de 440 personnes, met en réseau plus de 4.000 experts européens.

Londres estime pouvoir garder l'agence sur son sol même après le départ programmé du Royaume-Uni de l'UE.

(Yves Clarisse)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !