La CDC s'oppose à un démantèlement de Veolia Transdev

par Matthieu Protard et Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - La Caisse des dépôts (CDC), qui détient 50% du capital de Veolia Transdev, veut s'assurer que la cession par Veolia Environnement de ses 50% dans l'entreprise de transport public ne se traduira pas par un démantèlement de celle-ci, ont indiqué à Reuters des sources proches des discussions.

Veolia, qui tient mercredi un conseil d'administration très attendu après les rumeurs et spéculations autour d'un limogeage de son PDG Antoine Frérot, a décidé fin 2011, pour se désendetter, de se désengager des activités de transport en cédant ses 50% dans Veolia Transdev.

La CDC, qui veut garder le contrôle de l'entreprise, a toutefois posé ses conditions et s'opposera, selon ces sources, à la cession à des groupes industriels des 50% détenus par Veolia.

Des rumeurs ont récemment fait état d'un intérêt de groupes comme la SNCF et la RATP en France, ou comme l'opérateur ferroviaire Deutsche Bahn en Allemagne, pour entrer au capital de Veolia Transdev mais avec le risque que l'opération n'aboutisse à un dépeçage ou à une vente "à la découpe" du transporteur public.

"Le changement dans l'actionnariat de Veolia Transdev ne doit pas s'accompagner d'un changement dans la stratégie de l'entreprise. Il est hors de question d'envisager un démantèlement du groupe ou une vente par appartement d'une partie de son pôle international", a déclaré à Reuters une source proche des négociations.

"Le pôle international est un élément crucial du modèle économique de Veolia Transdev", a poursuivi cette source. "C'est par les marges, qu'il va chercher à l'international, que le groupe peut être un acteur performant en France."

La CDC n'a d'ailleurs jamais caché sa préférence pour des partenaires financiers capables de financer les projets de développement de l'entreprise.

VETO SUR L'ACQUÉREUR

"Si Veolia doit trouver un acquéreur, le profil idéal à mes yeux est celui d'un investisseur financier", déclarait ainsi Augustin de Romanet, directeur général de la CDC, dans un entretien au Figaro à la mi-décembre.

"Veolia Transdev n'a en effet pas besoin d'un nouvel opérateur", ajoutait-il.

"La CDC ne souhaite pas qu'ils (Veolia, NDLR) fassent appel à des actionnaires industriels, qu'ils soient français ou étrangers. Elle mettra son veto par rapport à ce type d'actionnaires", a encore dit à Reuters une des sources, dans la lignée des déclarations du directeur général de la CDC.

"Les industriels ne font pas partie du process", indique de son côté une source bancaire.

Ni la Caisse des dépôts ni Veolia n'ont souhaité faire de commentaire sur le sujet.

Pour des banquiers d'affaires parisiens, le désengagement de Veolia a été vécu au sein de la Caisse des dépôts comme une "trahison", certains estimant même que le dossier Veolia Transdev aurait même pu contribuer à alimenter la campagne de déstabilisation visant Antoine Frérot.

Entre les querelles internes au sein de Veolia et la période d'intérim qui va s'ouvrir à la tête de la Caisse des dépôts, analystes et banquiers s'interrogent sur les avancées dans le dossier Veolia Transdev.

"Je pense qu'il ne faut pas attendre de mouvement sur Veolia Transdev avant octobre, au mieux", commente John Honoré, analyste financier à la Société générale.

"Il serait souhaitable que les choses puissent se faire dans un délai raisonnable", estime au contraire une source proche du dossier. "Il n'est pas bon pour cette entreprise de rester dans l'incertitude sur son actionnariat."

"La situation est un peu bizarre. S'ils décident de suspendre la vente, ce serait un cauchemar", réagit un banquier, sous couvert d'anonymat. "Les dirigeants de Veolia doivent faire un point sur le sujet demain."

Avec Benjamin Mallet et Christian Plumb, édité par Dominique Rodriguez


click here for restriction
©2014 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • CAC 40Acitivité: 10
  • Onxeo (ex-BioAlliance Pharma)Acitivité: 7
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 5
  • NeovacsAcitivité: 5
  • AlstomAcitivité: 4
  • Groupe PartoucheAcitivité: 4
  • Heracles (ex-1855 Regroupées)Acitivité: 4
Sujets à la une
  • Pétrole : le baril poursuit son repli 5
  • Berlin appelle la zone euro au respect des règles budgétaires 12
  • Un Français sur deux favorable à la suppression des 35 heures 22
  • Goodyear Amiens Nord : l'américain Titan jette l'éponge 18
  • Tous les forums
  • Hiscox, expert de l’assurance professionnelle
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
Hiscox
Partenaires