Accueil > Actualités » Reuters » Consultation

Imbroglio autour d'un livre auquel Hulot devait participer

Imbroglio autour d'un livre auquel Hulot devait participer

Imbroglio autour d'un livre auquel Hulot devait participer
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La maison d'édition "Les liens qui libèrent" a annoncé vendredi que la publication à venir d'un livre de la Fondation Nicolas Hulot était suspendue, après avoir d'abord évoqué son annulation à la suite de l'entrée au gouvernement de l'ex-animateur de télévision.

Nicolas Hulot a été nommé mercredi ministre d'Etat à la Transition écologique et solidaire, au troisième rang dans la hiérarchie du premier gouvernement d'Emmanuel Macron, élu à la présidence de la République le 7 mai.

"Suite à la nomination de Nicolas Hulot comme ministre et de son désengagement de ses activités au sein de la Fondation dont il a dû démissionner, l’ouvrage est suspendu jusqu'à la nomination du nouveau ou de la nouvelle président.e de la fondation qui devra en rédiger la préface", précise l'éditeur dans un communiqué diffusé dans l'après-midi.

Un premier communiqué diffusé dans la matinée évoquait, en raison de l'entrée au gouvernement de Nicolas Hulot "l'annulation de la parution de son ouvrage initialement programmée pour septembre 2017".

Mais Henri Trubert, directeur des "Liens qui libèrent", avait déclaré à Reuters que Nicolas Hulot ne devait en fait être que le préfacier de cet ouvrage collectif, en tant que président de sa fondation, fonction qu'il a quittée en raison de sa nomination.

Il avait alors précisé que le livre sortirait avec une autre préface, vraisemblablement du prochain président de la fondation.

Cet ouvrage provisoirement intitulé "Osons le big bang démocratique" et initialement annoncé pour septembre plaide pour un changement en profondeur d'institutions incapables aujourd'hui d'intégrer les enjeux de long terme, selon ses auteurs, parmi lesquels des universitaires et des politologues.

Selon la présentation, également retirée, de ce livre, Nicolas Hulot et sa fondation proposent notamment la rédaction d'une nouvelle constitution grâce à un "processus constituant participatif".

(Emmanuel Jarry et Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !