Halliburton renoue avec le bénéfice, le titre grimpe

(Reuters) - Halliburton a publié mercredi un bénéfice trimestriel inattendu, grâce notamment à des réductions de coûts, et a déclaré s'attendre à ce que la remontée des cours du pétrole entraîne une augmentation du nombre de points de forage aux Etats-Unis.

Le groupe américain, numéro deux mondial des services pétroliers, estime qu'une stabilisation des cours du brut au-dessus de 50 dollars le baril permettra une réelle reprise du secteur.

Le prix du brut léger américain est repassé depuis 10 jours au-dessus de ce seuil et se traite actuellement autour de 51 dollars le baril, soit un quasi doublement par rapport au point bas de 26,05 dollars touché en février.

Halliburton a averti que son activité du quatrième trimestre serait faible en raison de la période des fêtes de fin d'année et d'effets saisonniers, "mais cela ne modifie pas notre point de vue selon lequel les choses vont en s'améliorant", a déclaré le directeur général Dave Lesar lors d'une conférence téléphonique.

A Wall Street, l'action gagne 5,91% à 49,85 dollars vers 17h00 GMT, sa meilleure performance depuis plus de six mois, après avoir atteint un plus haut depuis novembre 2014 de 50,23 dollars.

Le bénéfice net part du groupe est ressorti à six millions de dollars (5,5 millions d'euros), soit un cent par action, au troisième trimestre, à comparer à une perte de 54 millions de dollars ou six cents par action un an auparavant.

Le chiffre d'affaires en Amérique du Nord, où Halliburton réalise plus de 40% de son activité, a progressé de 9% par rapport au deuxième trimestre, sa première progression en sept trimestres.

Le chiffre d'affaires total du groupe a toutefois baissé de 31,3% sur un an, à 3,83 milliards de dollars, en raison d'une demande toujours morose à l'international.

En moyenne, les analystes attendaient une perte de six cents par action et un chiffre d'affaires de 3,90 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Des réductions de coûts ont permis à l'entreprise de compenser l'impact de la baisse d'activité.

Halliburton avait annoncé en juillet qu'il réduirait ses "coûts structurels" de 25%, soit un milliard de dollars, sur une base annuelle d'ici la fin de 2016.

Schlumberger , le leader mondial des services pétroliers, publiera à son tour ses résultats jeudi, suivi mardi prochain par Baker Hughes , le numéro trois, avec qui Halliburton avait un projet de fusion de 28 milliards de dollars qui a été abandonné en mai.

(Anet Josline Pinto et Arathy S Nair à Bangalore, Juliette Rouillon et Véronique Tison pour le service français)


click here for restriction
©2016 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • SoitecAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 8
  • Solocal GroupAcitivité: 8
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 6
  • AxaAcitivité: 4
  • Credit AgricoleAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Valls proposera un "revenu décent" à partir de 18 ans 39
  • Front contre la purge des dépenses publiques 56
  • Cazeneuve veut en faire autant en cinq mois qu'en cinq ans 17
  • Notre-Dame-des-Landes : la faisabilité d'une évacuation à l'étude ? 15
  • Tous les forums
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
Bourse Direct
Partenaires