Fin programmée de la baisse des taxes sur les carburants

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a décidé mercredi de mettre fin d'ici début janvier au dispositif mis en place pour contenir la flambée des prix des carburants à la fin de l'été, tirant un bilan positif de celui-ci même s'il a été aidé pour cela par le recul sensible des cours internationaux du pétrole brut.

La baisse de trois centimes des taxes sur les carburants en vigueur depuis le 1er septembre sera ramenée à deux centimes le 1er décembre, puis réduite encore de 0,5 centime les 11 et 21 décembre avant d'être ramenée à zéro le 11 janvier, a indiqué le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici.

Le tout, qui s'est accompagné d'un effort d'ampleur similaire des distributeurs, aura coûté au total 468 millions d'euros au budget de l'Etat.

Pierre Moscovici a assuré que l'Etat resterait vigilant et serait prêt à intervenir à nouveau en cas de nouvelle flambée des cours du brut.

Mais le repli de ceux-ci depuis l'été - le contrat "brent" de la mer du Nord est retombé sous 87 dollars le baril alors qu'il était à 99 dollars à la mi-décembre - ainsi que l'environnement budgétaire très contraint ont sans doute amené le gouvernement à renoncer à des solutions envisagées un temps comme la création de chèques carburants pour les bas revenus.

Les prix à la pompe du super ont baissé de 15 centimes depuis la mise en place du dispositif d'aide et ceux du diesel de 9 centimes.

Le ministre de l'Economie a annoncé d'autre part des mesures pour accroître la transparence et la concurrence entre distributeurs après l'arrêt de cette aide.

Elles portent notamment sur la création d'un site internet recensant les prix de l'ensemble des stations-service en France et l'obligation faite, pour les stations d'autoroute, d'afficher aussi les prix des carburants de celles situées aux sorties les plus proches.

Ces mesures découlent de recommandations d'un rapport de l'inspection général des Finances et du Conseil général de l'économie, de l'industrie de l'énergie et des techniques qui a fait apparaître que les prix hors taxe des carburants en France sont parmi les plus bas d'Europe.

Ce rapport, qui doit être mis en ligne sur le site du ministère de l'Economie "a confirmé l'ordre de grandeur d'un centime par litre de marge nette pour le transport et la distribution de carburants", a dit Pierre Moscovici.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse


click here for restriction
©2014 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Groupe PartoucheAcitivité: 10
  • SoitecAcitivité: 8
  • VoltaliaAcitivité: 7
  • Alcatel-LucentAcitivité: 5
  • ArchosAcitivité: 4
  • GenfitAcitivité: 4
  • PeugeotAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Politique : un nouveau “21 avril” pour Hollande en cas de présidentielle 15
  • Le patron du Medef s'attaque au smic 83
  • Taxer les camions étrangers est impossible, dit Kosciusko-Morizet 18
  • Le FN en tête pour les européennes, selon un sondage Ifop 12
  • Tous les forums
  • Fortuneo : Banque en ligne moins chère
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
  • BforBank, épargne et bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Fortuneo