»
»
»
Consultation

Des évangéliques chrétiens dénoncent le choix de Trump sur le climat

Des évangéliques chrétiens dénoncent le choix de Trump sur le climat

Crédit photo © Reuters

CHICAGO (Reuters) - Des groupes évangéliques chrétiens ont condamné vendredi la décision du président Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat, et jugé que la gauche n'avait pas le monopole de la protection de l'environnement.

De nombreux fidèles de ces mouvements religieux conservateurs ont apporté leur soutien à Donald Trump lors de l'élection présidentielle du 8 novembre dernier.

La décision présidentielle "est un affront pour notre foi en Christ, qui nous appelle à aimer et à nous préoccuper de nos voisins dans le monde entier affectés par le changement climatique", a déclaré Kyle Meyaard-Schaap, porte-parole des Jeunes évangéliques pour l'action sur le climat (Young Evangelicals for Climate Action).

Trump a estimé que rester dans le pacte affaiblirait l'économie américaine, détruirait des emplois et placerait les Etats-Unis en position de faiblesse par rapport aux autres économies. Pour les groupes verts évangéliques, son choix menace d'altérer l'environnement et la situation des plus pauvres.

Plus de 80% des électeurs se déclarant blancs et chrétiens du courant "Born again" ou évangélique ont voté pour le candidat républicain le 8 novembre, selon des estimations du Pew Research Center.

Mais ces mouvements religieux se sont montrés en grande partie favorable à l'accord de lutte contre le réchauffement climatique signé en décembre 2015 à Paris. Deux organisations mondiales, l'Alliance évangélique mondiale et le mouvement de Lausanne, ont salué sa signature.

Les commentaires articulés vendredi par le vice-président Mike Pence, un évangélique chrétien, ont également soulevé des frustrations du côté des organisations religieuses.

"Pour une raison ou une autre, la question du changement climatique est devenue un sujet prioritaire pour la gauche dans ce pays et dans le monde", a-t-il dit vendredi sur Fox News.

Pour Brian Webb, directeur de Climate Caretakers, un groupe qui préconise notamment la prière pour lutter contre les effets du changement climatique, le vice-président se trompe.

"Un de mes amis aime à dire qu'un thermomètre n'est ni républicain, ni démocrate", estime-t-il. Conservateur proclamé, Webb réfute être un partisan de Trump.

"Nous ressentons la trahison bien plus intensément car nous réalisons que la plupart de ses soutiens proviennent de nos propres milieux religieux", ajoute-t-il.

(Timothy Mclaughlin, Julie Carriat pour le service français)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com