Accueil > Actualités » Reuters » Consultation

Bénéfice annuel en baisse pour Burberry, mais meilleur que prévu

Bénéfice annuel en baisse pour Burberry, mais meilleur que prévu

Bénéfice annuel en baisse pour Burberry, mais meilleur que prévu
Crédit photo © Reuters

LONDRES (Reuters) - Burberry a annoncé jeudi une baisse de 21% de son bénéfice imposable courant au titre de l'exercice annuel clos le 31 mars 2017, plombé par la faiblesse de la demande aux Etats-Unis, un recul qui est cependant moins marqué que prévu.

Le titre de la marque au tartan prend de ce fait 2,6% à 16,83 livres vers 10h30 GMT à la Bourse de Londres, affichant la meilleure performance du Footsie, en repli de 1,32%, et la deuxième hausse la plus marquée du Stoxx 600 (-0,92%).

Le groupe tente de renouveler sa gamme de produits, de devenir plus efficace et d'améliorer la performance de ses magasins.

La dépréciation de la livre, déclenchée après le vote fin juin en faveur du Brexit, a bénéficié l'année dernière au groupe, contribuant à hauteur de presque 130 millions de livres à son bénéfice d'exploitation.

Au titre de l'exercice 2016/2017, le bénéfice imposable ajusté publié a progressé de 10%, à 462 millions de livres (537 millions d'euros), un niveau supérieur de 4% aux anticipations des analystes, selon les données de Reuters.

Hors effets de changes, ce bénéfice a reculé de 21%.

La livre devrait avoir un effet inverse cette année, a précisé le groupe de luxe britannique, ajoutant s'attendre à un impact négatif de quelque 30 millions de livres.

Christophe Bailey, qui cumule actuellement les fonctions de directeur général et de directeur artistique, a qualifié cette année de "transition" dans un marché du luxe qui évolue rapidement.

Il a ajouté que Marco Gobbetti, qui prendra sa succession en juillet à la direction générale, renforcerait la marque.

Le chiffre d'affaires pour l'exercice clos en mars a baissé de 2% à 2,8 milliards de livres.

Les analystes attendent un bénéfice imposable de 468 millions d'euros pour l'exercice en cours.

(Paul Sandle; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !