Accueil > Actualités » Reuters » Consultation

ABB voit des signes de stabilisation après un premier trimestre meilleur que prévu

ABB voit des signes de stabilisation après un premier trimestre meilleur que prévu

ABB voit des signes de stabilisation après un premier trimestre meilleur que prévu
Crédit photo © Reuters

par John Revill

ZURICH (Reuters) - Le conglomérat suisse ABB a annoncé jeudi une hausse de ses prises de petites commandes au premier trimestre, qu'il considère comme un indicateur fiable de son activité, et il a dit observer des signes de redressement dans certains secteurs industriels.

ABB, dont la gamme de produits va des transformateurs aux robots industriels, a précisé que, globalement, ses prises de commandes, ajustées des effets de changes et des changements de périmètres, avaient baissé de 3% au premier trimestre, après avoir progressé à la fin de l'année dernière.

Mais le directeur général Ulrich Spiesshofer juge encourageante la croissance de 2% enregistrée par les commandes de base - relatives aux projets inférieurs à 15 millions de dollars (14 millions d'euros) - qu'il estime être l'indicateur le plus fiable de la hausse de l'activité.

"Les commandes de base dans trois de nos quatre divisions sont en hausse", a-t-il dit à la presse. "Les commandes importantes sont volatiles, elles fluctuent d'un trimestre sur l'autre et elles ont été plus faibles ce trimestre-ci. (...) Je ne m'en servirai pas pour donner l'idée du climat global."

Le carnet de commandes d'ABB avait accusé six trimestres consécutifs de baisse avant de se remplir à nouveau sur les trois derniers mois 2016.

Les analystes s'attendaient à cette diminution globale sur le premier trimestre et le titre ABB prenait 1,35% à 22,58 francs vers 09h30 GMT, meilleure performance de l'indice phare de la Bourse de Zurich qui avançait de 0,39% au même moment.

INCERTITUDES GÉOPOLITIQUES

Le bénéfice net d'ABB a progressé de 45% à 724 millions de dollars (675 millions d'euros) sur les trois premiers mois de l'année. Ce résultat, gonflé notamment par la vente des activités dans les câbles à haute tension au danois NKT, est supérieur à la prévision moyenne des analystes interrogés par Reuters qui attendaient 489 millions de dollars.

Le chiffre d'affaires a baissé de 1% à 7,85 millions de dollars mais a progressé de 3% sur une base comparable, une performance saluée comme la meilleure du groupe depuis deux ans par l'analyste de Barclays James Stettler.

ABB a souffert ces derniers trimestres de la réduction des commandes émanant de groupes pétroliers et gaziers qui ont retardé voire annulé leurs investissements.

Les prix du pétrole continueront probablement à influer sur les résultats d'ABB au cours de l'année, a précisé la société, ajoutant que les incertitudes géopolitiques, comme l'évolution du Brexit, pourraient également peser.

Ulrich Spiesshofer a néanmoins dit observer les "premiers signes de stabilisation du marché dans certaines industries et des signes de croissance dans des activités de début de cycle".

Certains indicateurs macroéconomiques aux Etats-Unis restent positifs, a dit le groupe, qui estime que le marché chinois devrait continuer à progresser.

La Chine et les Etats-Unis sont les deux principaux marchés d'ABB.

(Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !