»
»
Consultation

Marchés : les volumes anormaux aujourd'hui à Paris

(Boursier.com) — Revenues sur les devants de la scène, habituées des mouvements spéculatifs violents ou nouvelles entrantes de 'poids' de la cote, ces valeurs ont connu des volumes particulièrement significatifs ce jour :

* ADL Partner (3,6% du capital négocié) : Consolidation légitime ce soir sur la valeur, en baisse de 1,5% à 26,2 euros dans un très gros volume de 104 milliers de pièces, plus de 3,5% du tour de table. ADL Partner a annoncé un chiffre d'affaires de 11,39 ME au troisième trimestre, contre 9,5 ME au troisième trimestre 2004, soit 19,8% de mieux. Au total, sur neuf mois, la progression de l'activité atteint 18,5% à 32,61 ME, contre 27,51 ME un an auparavant. Néanmoins, ADL Partner a précisé que son résultat 2005 devrait être du même ordre que celui du 1er semestre, en raison d'actions de développement très soutenues en France et en Espagne. Avec les normes IFRS, les coûts de ces investissements commerciaux pénaliseront le résultat annuel. Au premier semestre, ADL Partner avait annoncé une marge nette de 5,3% avec 1,12 ME de RN et une marge opérationnelle de 12,3%, avec 2,62 ME de Résultat opérationnel.

* Infogrames (2,2% du capital échangé) : Une légère reprise de 2,8% ce soir sur la valeur de l'éditeur de jeux vidéos sous marque Atari. Infogrames reprenait finalement 2,8% en fin de séance ce mercredi à 1,47 euro, dans un marché actif avec 4,3 MT négociés. Infogrames ouvre cette semaine les portes de son siège lyonnais à la presse spécialisée européenne pour lui présenter le catalogue 2006 d'Atari. L'éditeur a mobilisé ses équipes de développeurs pour une présentation qui ressemblera à celle organisée en marge du Salon de Berlin en mars dernier. Le directeur du marketing d'Atari Europe juge qu'il s'agit d'une "occasion formidable de dévoiler les titres hors du commun" que le Groupe prévoit de lancer, sur les consoles actuelles et celles de nouvelle génération.

Infogrames... Sont donc prévues des présentations autour de "Neverwinter Nights 2" (PC, développeur : Obsidian Entertainment), "Driver: Parallel Lines" (PS2 et Xbox, Reflections Interactive), "Desperados 2" (PC, Spellbound), "TimeShift" (Xbox 360, PC et Xbox, Saber Interactive), "Dungeons & Dragons Online: Stormreach" (PC, Turbine), "Tycoon City: New York" (PC, Deep Red), "Crashday" (PC, Moon Byte Studios / Replay Studios), "Test Drive Unlimited" (Xbox 360, Eden Studios) et "Alone in the Dark" (Xbox 360, Eden Studios). Par ailleurs, grâce à la zone arcade, les invités auront l'occasion de tester sur place de nombreux jeux Atari actuels et à venir dont "The Matrix : Path of Neo" sur PS2 et Xbox, "Marc Ecko's Getting Up: Contents Under Pressure" sur PS2 et Xbox, "Rollercoaster Tycoon 3: Wild!" Sur PC, "Crashday" sur PC, "Dragonball Z: Budokai Tenkaichi" sur PS2, "GT Legends" sur PC, "Dragonball Z: Supersonic Warriors 2" sur NDS, "Kao Challengers" sur PSP, "Archer Maclean's Mercury" sur PSP, "Bubble Bobble: Revolution"sur NDS, "Titeuf: Mission Nadia" sur NDS et "Space Invaders: Evolution" sur PSP.

Infogrames a aussi annoncé la signature d'un accord de distribution entre Atari et Rising Star Games, selon lequel la filiale américaine de l'éditeur distribuera un nombre croissant de titres de ce nouvel arrivant sur consoles de salon et consoles portables. Rising Star est une joint venture entre l'éditeur japonais Marvelous Interactive Inc. et Bergsala AB, distributeur de longue date de Nintendo, dont l'objectif est de distribuer les meilleurs titres japonais dans les territoires PAL du monde entier. "La première vague de sorties résultant de l'accord comprend des titres destinés à la PSP, la Nintendo DS et la PlayStation 2, et présente des jeux inédits ainsi que des versions améliorées et actualisées de certaines des franchises les plus appréciées dans le domaine des loisirs interactifs", explique Atari. Il s'agit de "Space Invaders : Evolution" PSP (janvier 2006), de "Bubble Bobble: Revolution" NDS (novembre 2005), de " Bubble Bobble: Evolution" PSP (février 2006), de "Rainbow Islands: Revolution" NDS (février 2006) et de "Swords of Destiny" PS2 (janvier 2006 en Europe).

* Du Pareil au Meme (1,8% du capital traité) : 2,2% de hausse ce soir sur la valeur, sur les 20 euros, dans un volume conséquent approchant les 2% du capital négocié à Paris. 'DPAM' a dévoilé hier soir ses comptes du premier semestre 2005, marqués par un fort redressement des résultats. Au 30 juin 2005, Du Pareil Au Même affiche un CA consolidé de 61,7 ME en croissance de 6,1%, comprenant des progressions de 3,2% en France et 17,7% à l'export. L'activité a été soutenue dans les filiales européennes avec une croissance de 20%, notamment en Italie où le CA ressort en hausse de 34%. En très forte augmentation, le résultat opérationnel courant s'élève à 2,7 ME au 30 juin 2005 comparativement à 0,5 ME un an auparavant. Le résultat opérationnel progresse un peu plus 'modérément' que le résultat opérationnel courant, et s'établit à 1,8 ME, en doublement tout de même par rapport au 30 juin 2004. Le résultat net atteint quant à lui 1 ME, contre 0,3 ME sur le premier semestre 2004, multiplié par 3,3 en comparaison de l'an dernier. Avec des capitaux propres de 43,2 ME au 30 juin 2005 et un endettement financier net en réduction de 6,6 ME par rapport au 30 juin 2004, Du Pareil Au Même a réduit par ailleurs son taux d'endettement à 38,6%, contre 55,4% au 30 juin 2004.

Du Pareil Au Meme 'poursuit sa stratégie de développement dont les axes principaux sont d'accroître sa présence à l'international et d'optimiser la couverture de son réseau en France par l'ouverture de magasins en affiliation', souligne le Groupe. Dans ce cadre, 21 magasins sont en cours d'ouverture au deuxième semestre, portant le nombre total de magasins en affiliation à 75 à fin 2005. Le rythme de développement sera quant à lui 'soutenu' en 2006 (50 à 60 ouvertures) et notamment à l'international, la société ayant pour objectif de réaliser 40% de son chiffre d'affaires à l'export sous 4 ans. L'Europe du Sud est privilégiée compte tenu du succès de la marque sur la zone. 'De nouveaux marchés, en adéquation avec le concept DPAM, sont également à l'étude', précise le Groupe sans en dire plus. Au troisième trimestre 2005 cette fois, DPAM a réalisé un CA de 30,8 ME... Concernant les perspectives, la société conclut enfin qu'avec un concept et des process 'adaptés à l'évolution du marché et, forte d'une situation financière saine', Du Pareil Au Meme est en mesure 'd'accélérer significativement son développement à court terme et a pour objectif de continuer à améliorer sa rentabilité en 2006'.

* Archos (1,2% du capital échangé) : Un rally de 7,3% ce soir sur la valeur, à 19 euros tout juste, dans un volume important, après les publications à neuf mois. Archos a enregistré une croissance de 72% sur les neuf premiers mois de 2005, pour un CA qui atteint 55 ME. Sur le seul troisième trimestre, l'activité progresse de 85% à 22,9 ME. Les deux marchés les plus dynamiques sur la période restent l'Europe, dont l'activité a quasiment doublé à 16 ME, et l'Asie, en hausse de 148% à 2,6 ME. Aux Etats-Unis, la croissance ressort à 38% pour 4,3 ME. "Compte tenu des performances enregistrées sur les 9 premiers mois de l'année 2005, de l'ampleur du carnet de commande et surtout de la reconnaissance de l'avancée technologique d'Archos sur un marché en très forte expansion", le management est en mesure de confirmer quatre objectifs : une croissance de 40% sur l'exercice avant contribution Echostar, une poursuite du partenariat avec l'américain qui devrait générer 10 ME de ventes, un retour à la profitabilité sur l'exercice et la recherche de nouveaux partenaires commerciaux.

* Gameloft (1% du capital négocié) : 3,8% de recul ce soir sur la valeur, à 5,57 euros, dans un marché actif une fois encore. Le chiffre d'affaires du troisième trimestre de Gameloft est resté en vive croissance (101%), permettant au groupe de confirmer ses objectifs annuels et de croître plus vite qu'un marché qui a progressé de 50% sur la période. Euroland Finance a pris acte de la dernière publication et apprécie la dynamique. L'analyste souligne cependant que l'explosion des effectifs liée à la forte croissance (1.820 salariés cette année, contre 750 en 2004) du Groupe risque de peser sur les marges à moyen terme, "dans un marché où la concurrence est amenée à s'intensifier vivement". Compte tenu de la flambée du titre cette année, et d'une valorisation fixée à 5 euros par action, le bureau d'études joue donc la prudence. Euroland table cette année sur 44,07 ME de chiffre d'affaires, pour 2,91 ME de résultat d'exploitation. Grâce aux reports déficitaires, le bénéfice net pourrait atteindre 3,96 ME.

©2005-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Marchés : les volumes anormaux aujourd'hui à Paris

Partenaires de Boursier.com