Asie : toujours pas de tendance précise

(Boursier.com) — Après une série de records historiques, et trois semaines de hausse d'affilée, la Bourse de New York a soufflé lundi soir, ce qui ne permet pas aux places de la zone Asie-pacifique de choisir une tendance claire ce matin... Seoul monte de 0,2% avec Shanghai, Bombay prend 0,6%, mais Sydney recule de 0,2% avec Hong Kong et Tokyo cède 0,3%. Singapour est stable. Cette semaine est notamment marquée par une réunion cruciale de l'Opep, mercredi, et la publication des chiffres de l'emploi américain en novembre, attendue vendredi... Un nouveau plongeon des valeurs bancaires italiennes, lundi, a aussi rappelé aux marchés le risque politique en Europe à l'approche du référendum constitutionnel italien du 5 décembre...

Incertitudes persistantes sur un accord de l'Opep

Du côté des valeurs, la prudence l'a donc emporté, sur fond d'hésitations des cours du pétrole après des déclarations de bonnes intentions de la part du plusieurs ministres du pétrole du Moyen-Orient, mais un échec des dernières négociations... Les membres de l'Opep ainsi que la Russie soufflent le chaud et le froid depuis des semaines sans parvenir à trouver un accord sur une réduction de leur production, même s'ils s'entendent sur leur désir commun de faire remonter les cours du pétrole. Le cours du brut léger américain WTI pointe à 46,70$ pour le contrat à terme de janvier et le Brent revient à 47,80$.

Ajustements en cours...

A noter que l'OCDE a malgré tout relevé lundi ses prévisions de croissance mondiale, notamment aux Etas-Unis... La politique de relance envisagée outre-Atlantique devrait notamment permettre à la première économie mondiale de progresser de 1,5% cette année (contre 1,4% précédemment), de 2,3% en 2017 (contre 2,1%) puis de 3% en 2018. L'OCDE voit les taux de la Fed remonter à 2% en 2018 (contre 0,25%-0,50% actuellement). Une première hausse d'un quart de point est attendue le 14 décembre prochain.

Reste que la prudence l'emporte du côté des bancaires, alors que les analystes envisagent des turbulences sur les marchés en cas de "non", qui entraînerait la chute du gouvernement Renzi et l'organisation d'élections anticipées... Celles-ci pourraient profiter au mouvement populiste "5 étoiles", qui prône une sortie de l'Italie de la zone euro. La semaine dernière, la BCE a souligné dans un rapport la montée des risques politiques sur les marchés mondiaux, citant notamment le Brexit, l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis et les scrutins prévus prochainement en Europe... L'euro remonte légèrement en attendant ce matin sur le marché des changes, à 1,0610/$ entre banques.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Solocal GroupAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • AlstomAcitivité: 6
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 6
  • Veolia EnvironnementAcitivité: 6
  • CarmatAcitivité: 4
  • Eos imagingAcitivité: 4
Sujets à la une
  • La banque publique Bpifrance perd 18,5 millions d'euros avec Viadeo 24
  • US / Eco : 178.000 créations de postes en novembre 25
  • Présidentielle 2017 : les Français approuvent la décision de François Hollande 24
  • Les Français divisés sur le programme économique de François Fillon 46
  • Tous les forums
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Alvexo
Partenaires