»
»
Consultation

Asie : encore dans le rouge avec Trump

Asie : encore dans le rouge avec Trump
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La nouvelle controverse concernant Donald Trump avec la Russie fait encore flancher les indices boursiers ce jeudi dans la zone Asie-Pacifique... Tokyo chute de 1,3%, Sydney recule de 0,9%, Bombay glisse de 0,5% avec Seoul, Singapour et Hong Kong (-0,3%). Shanghai cède 0,5% et Taiwan -0,4%... Les marchés actions américains ont aussi nettement décroché, tandis que le dollar a chuté, et que l'or et les marchés obligataires ont servi de valeurs refuge... La volatilité, qui était tombée ces derniers temps au plus bas depuis plus de 20 ans, s'est envolée..
La volatilité, mesurée par l'indice VIX (aussi appelé "indice la peur"), a fait un bond de 18% pour remonter à 13,41, après être tombé sous la barre des 10, le 8 mai dernier, au plus bas depuis 24 ans.

Mardi soir, la presse américaine a révélé que le président américain aurait tenté de faire pression sur James Comey, l'ex-directeur du FBI qu'il limogé le 9 mai dernier, en lui suggérant d'interrompre une enquête sur son ex-conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn. Ces propos, bien qu'assez peu directifs, pourraient être interprétés comme une tentative d'entrave à une enquête du FBI, ce qui est une infraction grave. La Maison-Blanche a catégoriquement contesté cette version des faits, mais la position de Donald Trump paraît de plus en plus fragilisée...

En début de semaine, Trump avait déjà créé une onde de choc dans la classe politique américaine en divulguant des informations classifiées au ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov lors de leur rencontre le 10 mai dernier...
Ces controverses font craindre aux marchés que la multiplication des incidents géopolitiques ne détourne l'équipe Trump de ses projets en matière économique, sur lesquels les investisseurs ont parié depuis six mois. D'autant que des voix s'élèvent désormais pour réclamer l'"impeachment" (destitution) du président américain...

Le dollar plonge

La réaction des marchés financiers a donc été brutale... Sur le marché des changes, le dollar a poursuivi sa glissade, propulsant l'euro au plus haut depuis plus de 7 mois, à plus de 1,1150$. Le billet vert a abandonné 5,6% depuis son pic de décembre dernier, où l'avait propulsé l'espoir de réformes susceptibles d'accélérer la croissance des Etats-Unis...
Au Japon, l'économie a enregistré au premier trimestre son rythme de croissance le plus rapide depuis un an. Le produit intérieur brut a ainsi augmenté de 2,2% en rythme annualisé de janvier à mars, soit son cinquième trimestre consécutif d'expansion.

La hausse du premier trimestre est donc la plus forte depuis le premier trimestre 2016 et fait suite à une croissance de 1,4% - chiffre révisé - en rythme annualisé au quatrième trimestre 2016. La consommation, qui représente environ 60% du PIB, a augmenté de 0,4% de janvier à mars. L'investissement a progressé de 0,2%.

Dans ce contexte chahuté, le pétrole a tiré son épingle du jeu, soutenu par une baisse des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis, et avant une réunion de l'Opep, la semaine prochaine à Vienne. Le baril de "light sweet crude" pour livraison juin pointe en hausse de 0,8%, à 49$, tandis que le baril de Brent de mer du Nord progresse à 52$.

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Asie : encore dans le rouge avec Trump

Partenaires de Boursier.com