Pétrole : accord historique à l'Opep, Riyad en première ligne

(Boursier.com) — L'accord était annoncé comme incertain, mais il a finalement été conclu sur le fil du rasoir, mercredi à Vienne ! Pour la première fois depuis 2008, l'Opep est parvenue à sceller un accord concret pour baisser sa production d'or noir, afin de soutenir les cours, tombés sous la barre des 50$ depuis deux ans et demi.

Après l'annonce de l'accord, le cours du baril de brut WTI flambé de 9,3% mercredi soir à 49,44$ sur le Nymex (contrat à terme de janvier). Le baril de Brent de la Mer du Nord est repassé au-dessus de 50$, à 50,45$ (+8,7%).

Les 14 pays membres du cartel pétrolier, qui fournit environ un tiers du pétrole mondial, sont convenus mercredi à Vienne de réduire leur production d'environ 1,2 million de barils par jour, soit environ 3%, pour la ramener à 32,5 mbj, contre environ 33,6 mbj en octobre (un niveau record...) Les coupes entreront en vigueur en janvier 2017 pour une période de 6 mois, précise l'accord, qui détaille un accord de principe conclu le 28 septembre dernier par l'Opep.

L'Arabie saoudite en 1ère ligne, les pays non membres de l'Opep également sollicités

C'est l'Arabie saoudite, le principal producteur de l'Opep, qui fera l'essentiel de l'effort avec une baisse de l'ordre de 485.000 barils par jour, à 10,06 mbj. Les alliés de Riyad dans le Golfe (Emirats arabes unis, Koweit et Qatar) baisseront ensemble leur production de 300.000 bj. Quant à l'Irak, très réticent à réduire sa production, il participera finalement, dans une moindre mesure : Bagdad a accepté de pomper 200.000 bj de moins (à 4,351 mbj).

L'autre grand rival de l'Arabie saoudite, l'Iran, qui insistait pour relever sa production à 4 mbj (le niveau précédant l'embargo international sur ses exportations), aurait finalement accepté de la limiter 3,8 mbj, un niveau proche de sa production actuelle.

L'accord appelle aussi les pays producteurs non membres de l'Opep à réduire leur production d'environ 600.000 barils par jour. La Russie contribuera à hauteur de 300.00 barils, "en fonction de ses capacités techniques", a ainsi affirmé mercredi le ministre russe de l'Energie, Alexander Novak. Une réunion est prévue le 9 décembre entre l'Opep et les autres producteurs.

Revirement stratégique pour Riyad après son offensive contre l'industrie pétrolière américaine

Après plus de deux ans de prix bas, les pays producteurs de pétrole ont vu leurs finances publiques se détériorer sensiblement, notamment le Venezuela, le Nigeria ou, hors Opep, la Russie. Même l'Arabie saoudite a mis en oeuvre des réformes structurelles et pris des mesures d'austérité pour compenser la chute de ses revenus pétroliers et rendre le royaume moins dépendant de l'or noir à moyen terme.

Pour Riyad, l'accord de mercredi est un revirement stratégique majeur, le royaume ayant lui-même contribué à l'effondrement des cours il y a deux ans. Alors que le baril évoluait autour de 100$ depuis 2010 et jusqu'à la mi-2014, l'Arabie saoudite a décidé d'augmenter sa production afin de mettre sous pression l'industrie du pétrole et du gaz de schiste aux Etats-Unis. Les Etats-Unis sont en effet devenus depuis 2014 le premier producteur mondial de pétrole, détrônant l'Arabie saoudite, et ont recommencé à exporter leur brut pour la première fois depuis plus de 40 ans, ce que Riyad a perçu comme une menace directe.

L'effondrement des cours de la mi-2014 a entraîné une forte chute du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, ainsi qu'un plongeon des investissements mondiaux et des cours de Bourse dans le secteur énergétique. Mais à la longue, le choc a aussi mis une pression sur l'Arabie saoudite et ses alliés, au point de devenir aujourd'hui insoutenable.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Solocal GroupAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • AlstomAcitivité: 6
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 6
  • Veolia EnvironnementAcitivité: 6
  • CarmatAcitivité: 4
  • Eos imagingAcitivité: 4
Sujets à la une
  • La banque publique Bpifrance perd 18,5 millions d'euros avec Viadeo 24
  • US / Eco : 178.000 créations de postes en novembre 25
  • Présidentielle 2017 : les Français approuvent la décision de François Hollande 24
  • Les Français divisés sur le programme économique de François Fillon 46
  • Tous les forums
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
Bourse Direct
Partenaires