»
»
»
Consultation
Julien Vallet, Porte-Parole de Degiro France

Julien Vallet Porte-Parole de Degiro France

Degiro sera le premier courtier installé à l'étranger à offrir les PEA - PEA/PME

Boursier.com : Un an et demi après votre arrivée en France quel bilan tirez-vous ? Quelle est votre part de marché ? Combien de comptes revendiquez-vous?

J.V. : Nos résultats en France sont très prometteurs, notamment en termes de transactions réalisées par client. Dès lors que vous fournissez une structure sécurisée et un service comparable à tous les autres acteurs du marché, l'élément principal devient la tarification. Dans ce sens, nous sommes très satisfaits de la structure tarifaire mise en place. En offrant des tarifs professionnels à une clientèle de particuliers, nous répondons directement aux attentes des investisseurs en bourse. Nous ne communiquons pas notre part de marché en termes de transactions en France car nous ne voulons pas dévoiler d'informations sensibles à nos concurrents. Nous savons par ailleurs qu'elle sera encore plus importante lorsque nous proposerons le PEA / PEA-PME. Au total, DEGIRO a réalisé 5,9 millions de transactions l'année dernière et notre base de clients a été multipliée par trois en un an seulement, passant de 30.000 à 90.000 clients en Europe. Nos actifs sous administration approchent les 2 milliards d'euros à ce jour. En France, plusieurs milliers de comptes titres ont été ouverts en 2015.

Boursier.com : Lors de votre arrivée en France, vous visiez entre 50.000 et 100.000 comptes en France pour fin 2015. L'objectif, même décalé, est-il toujours d'actualité?

J.V. : A l'époque de notre lancement en France, nous n'étions actifs que dans quelques pays seulement et avions fixé cette ambition sur la base des performances réalisées aux Pays-Bas, où nous avons effectivement atteint 25% de part de marché en un peu plus d'un an. Notre objectif de part de marché se mesure en termes de transactions réalisées et non en nombre de clients. Les revenus d'un courtier proviennent des ordres exécutés et, mesurer une part de marché en nombre de clients n'est donc absolument pas représentatif. Notre ambition en France est toujours fixée à 25% de part de marché et nous savons que notre croissance accélérera encore une fois le PEA / PEA-PME disponibles. Il sera donc plus pertinent de la mesurer quelques mois après leur lancement. Par ailleurs, nous ne pensions pas que nos clients en France seraient de loin les plus actifs du marché et nous savons donc aujourd'hui qu'il ne sera pas nécessaire d'attirer 50.000 clients pour atteindre notre premier objectif.

Boursier.com : Ressentez-vous, chez vos clients, le début d'année boursière catastrophique, en termes d'ouvertures de comptes ? Quid du nombre de transactions ?

J.V. : Pas du tout, au contraire. Le nombre d'ouvertures de comptes est en constante augmentation en France, indépendamment de l'orientation des marchés. Cela est principalement dû au fait que Les investisseurs ont tendance à arbitrer leur portefeuille à des fins fiscales en début d'année et beaucoup en profitent pour changer de courtier à ce moment-là car ils se rendent compte des économies pouvant être réalisées. L'autre raison est que les investisseurs particuliers négocient des produits de plus en plus similaires aux professionnels. Grâce aux instruments proposés par DEGIRO, nos clients peuvent investir à la hausse comme à la baisse et ne subissent plus les tendances des marchés. Le nombre de transactions comme le nombre clients continue lui aussi d'augmenter de manière exponentielle, notamment du fait de la forte volatilité de ces dernières semaines.

Boursier.com : Quelle est la typologie de vos clients français ? Sont-ils plus actifs que le client moyen ?

J.V. : Nos clients français sont plus actifs que ceux de n'importe quel autre courtier en France. Nous savons par exemple qu'ils sont 10 fois plus actifs que ceux de Binck et 5 fois plus que ceux de Bourse Direct. Mais ce n'est pas dû au hasard. Une fois leur compte ouvert, nous constatons très nettement que nos clients deviennent de plus en plus actifs. La tarification n'étant plus une barrière et l'offre de produits étant très large, ils n'hésitent plus à clôturer une position pour la rouvrir quelques heures ou jours plus tard, chose qu'ils n'auraient pas fait chez leur ancien courtier. Nous remarquons également qu'un grand nombre de nos clients investissent à l'international, notamment aux Etats-Unis où ils profitent de tarifs en moyenne 98% moins chers que la concurrence en France (0,50 Euro + 0,004 Dollar par action). Enfin, la nouvelle version de notre webtrader sera déployée avant l'été et nous nous attendons encore à une hausse des volumes grâce aux nombreuses nouvelles fonctionnalités qu'elle comprendra et à l'optimisation de ses performances.

Boursier.com : N'est-ce pas pénalisant de ne toujours pas proposer de PEA à la clientèle française ?

J.V. : Nous avons déjà reçu plusieurs milliers de demandes concernant le lancement du PEA... Il ne s'agit plus de savoir si nous le proposerons mais quand. Initialement, nous avions anticipé un lancement pour 2015 mais à cause d'un certain nombre de facteurs externes, nous avons dû le reporter. DEGIRO sera le premier courtier basé à l'étranger à offrir les PEA - PEA/PME à sa clientèle mais cela ne pourra se faire que dans des conditions strictement similaires à celles d'un courtier ou d'une banque basée en France, notamment en matière d'Imprimé Fiscal Unique. Pour cela, nous devons pouvoir connecter nos systèmes informatiques à ceux de l'administration fiscale. Ce processus est particulièrement complexe et long à mettre en place car aucun autre établissement européen ne l'a jamais fait auparavant. Nous ferons figure de pionniers en la matière mais il est indispensable que tous les prérequis techniques et réglementaires soient validés pour annoncer une date officielle de lancement. Le processus est actuellement à un stade avancé et nous le ferons donc dès que possible.

Boursier.com : Quid du lancement de l'offre DEZIRO que vous espériez pour le "début 2016"?

J.V. : En septembre dernier, nous avions annoncé un lancement d'ici à douze mois. Le projet est actuellement en phase de développement et nous avons déjà communiqué une partie de la liste des actions qui seront négociables mondialement sur la plateforme. Cette liste a été transmise à tous les investisseurs qui se sont préinscrits sur www.deziro.com en renseignant leur adresse email. Elle comprend déjà 500 actions aux Etats-Unis, Amérique du Sud, Asie et partout en Europe. Dans le courant du second trimestre de cette année, la deuxième partie de cette liste sera envoyée aux préinscrits. Pour le moment, nous ne dévoilons pas les noms des pays qui seront lancés en premier car cela reste encore à déterminer...

©2016-2017,

Partenaires de Boursier.com