»
»
»
Consultation

Viande brésilienne avariée : Bruxelles réclame des garanties !

La Chine et le Chili viennent de suspendre l'importation de viande brésilienne après la découverte d'un trafic de viande avariée provenant du pays sud-américain. De son côté, l'Union européenne a exigé des garanties de la part de Brasilia.

Viande brésilienne avariée : Bruxelles réclame des garanties !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Premier exportateur mondial de viande bovine et de volaille, le Brésil est sur la sellette après la découverte d'un vaste trafic de viande avariée à l'exportation. Lundi, la Chine et le Chili, deux clients importants de la filière viande brésilienne, ont réagi en suspendant temporairement leurs importations de viande en provenance du Brésil.

Des certificats de complaisance pour de la viande avariée

Vendredi, au terme de deux ans d'enquête, la police brésilienne a révélé l'existence d'un vaste réseau de corruption, où des inspecteurs des services sanitaires brésiliens recevaient des pots-de-vin de la part d'entreprises agroalimentaires pour accorder des certificats à des denrées avariées sans réaliser de contrôle sanitaire.

Lundi, la Commission européenne a réagi en demandant aux autorités brésiliennes de s'assurer que les entreprises impliquées dans ce scandale n'exportent plus vers l'Union Européenne. Brasilia est ainsi exhorté à suspendre la certification de ces entreprises, en attendant qu'elles soient définitivement retirées de la liste des sociétés exportatrices.

Vérifications obligatoires sur les importations de viande brésilienne

Selon les conclusions de l'enquête menée au Brésil, sur 21 entrepôts frigorifiques soupçonnés d'avoir commis des irrégularités, quatre ont une licence d'exportation vers l'UE. Jusqu'à présent, cependant, aucune alerte n'a été déclenchée sur des produits importés et commercialisés dans l'Union.

"La Commission suit (le dossier) de très près avec les Etats membres et nous faisons preuve d'une vigilance supplémentaire dans les vérifications obligatoires sur les importations de produits issus d'animaux en provenance du Brésil", a affirmé Enrico Brivio, porte-parole de l'UE.

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Viande brésilienne avariée : Bruxelles réclame des garanties !

Partenaires de Boursier.com