Suivi renforcé des chômeurs : Pôle Emploi remplit ses objectifs

Les pouvoirs publics escomptaient 460.000 demandeurs d'emplois suivis à la fin 2017. Un chiffre qui a été dépassé dès le mois de février 2016.

(Boursier.com) — Lancé début 2014, l'expérimentation de l'accompagnement "intensif" des demandeurs d'emploi en ayant le plus besoin a été généralisé à l'automne 2015. Selon un rapport de l'Inspection générale des Finances et de celle des affaires sociales (Igas), les objectifs fixés par le gouvernement dans le cadre de ce dispositif ont été atteints et même dépassés.

Plus de bénéficiaires que prévu

A fin février 2016, 480.000 chômeurs bénéficiaient de ce suivi, alors que les pouvoirs publics souhaitaient doubler leur nombre avant la fin de l'année 2017 pour atteindre les 460.000. Dans le détail, 84,2% ont eu droit à un suivi renforcé - "pour les personnes en ayant le plus besoin", 8% ont pu suivre l'accompagnement "global" à destination des personnes ayant à la fois des difficultés professionnelles et sociales et enfin 7,8% ont bénéficié d'un suivi à destination des jeunes de moins de 26 ans éprouvant des difficultés récurrentes à s'insérer sur le marché du travail.

Taux de satisfaction plus élevé que la moyenne

Interrogés, les bénéficiaires se disent satisfaits de ce suivi. A l'exception du deuxième trimestre 2016, le taux de satisfaction avoisine les 80% pour ceux ayant eu recours à un suivi "global"; soit 15 points au-dessus de la moyenne. "Si l'écart est moins net, on observe également une satisfaction supérieure des demandeurs d'emploi en mode renforcé de deux à cinq points", ajoutent les auteurs du rapport.

Au-delà du taux de satisfaction, le dispositif porte ses fruits puisque le retour à l'emploi des demandeurs s'améliore. Concernant le suivi "renforcé", 56% de ceux en ayant bénéficié en avril 2015 ont accédé à l'emploi dans les 12 mois, dont 19% à un poste "durable".

Des marges de progression

Le rapport note cependant quelques bémols. Alors que Pôle Emploi s'est fixé comme objectif d'organiser le premier entretien avec le conseiller référent dans un délai de huit semaines pour le suivi "renforcé" ou "guidé", plus de 50% de ceux ayant un dispositif renforcé n'avaient eu aucun rendez-vous, trois mois après leur inscription.

Enfin, l'IGF et l'Igas appellent à un meilleur ciblage des bénéficiaires du suivi "renforcé", les demandeurs d'emploi de longue durée étant encore sous-représentés dans cette catégorie.

— ©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Artprice.comAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 10
  • EDFAcitivité: 10
  • Zodiac AerospaceAcitivité: 8
  • Solocal GroupAcitivité: 6
  • Air France KLMAcitivité: 4
  • Essilor InternationalAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Fillon ou le desastre ? 68
  • Accuser Hollande, une "manoeuvre désespérée" de Fillon, dénonce Le Drian 28
  • Fillon n'est victime d'aucune machination, estime Hamon 35
  • Le Drian va annoncer son soutien à Macron, selon le quotidien Ouest-France 66
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence de la bourse en ligne
Binck
Partenaires