»
»
»
Consultation

Retraites : vers une nouvelle réforme ?

Retraites : vers une nouvelle réforme ?

Un rapport confidentiel du Conseil d'orientation des retraites affirme que le ratio actifs/retraités se dégradera plus que prévu à l'horizon 2060... De quoi justifier une nouvelle réforme des retraites ?

Retraites : vers une nouvelle réforme ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le ratio entre retraités et actifs devrait se dégrader plus que prévu d'après les nouvelles prévisions démographiques... Selon un rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR), que 'Les Echos' ont pu consulter, il n'y aurait ainsi plus que 1,35 jeune pour un senior en 2060, au lieu de 1,43 estimé jusqu'ici... Cette dégradation démographique alourdira le besoin de financement des pensions à l'horizon 2040.

De 2010 à 2030, le ratio déclinera de 2,33 actifs pour un senior à 1,61 actif pour un senior, ce qui correspond aux précédentes prévisions faites en 2010. Mais pour la période 2030 à 2060, la situation s'aggraverait davantage que prévu, pour tomber à 1,35 jeune pour un senior en 2060, au lieu de 1,43 prévu en 2010.

En juin, le COR projetait un système de retraite à peu près à l'équilibre à partir de 2036-2037 (scénario central). Mais dans son nouveau scénario central, les besoins de financement seraient finalement plus élevés de 10 milliards en 2040, puis d'environ 15 milliards en 2060.

Espérance de vie en hausse, solde migratoire en baisse

A l'origine des nouvelles prévisions, se trouvent deux facteurs : d'une part l'allongement de l'espérance de vie, et d'autre part la baisse du solde migratoire... Ainsi, la nouvelle trajectoire révise en hausse de 3% le nombre de personnes âgées et en baisse de 3% la population en âge de travailler, à horizon 2060.

Ce déclin serait principalement dû à un solde migratoire revu en baisse, +70.000 par an au lieu de +100.000, bien plus qu'aux hypothèses de fécondité, sans impact avant 2040.

Nouveaux efforts

Ces nouvelles conclusions du COR, qui vont sans doute relancer le débat sur la nécessité d'une nouvelle réforme des retraites, doivent être intégrées à son rapport annuel, en juin, puis au rapport thématique de septembre, un exercice complet de projections publié tous les deux ans... Le gouvernement actuel estime qu'il n'y a pas lieu de procéder à une nouvelle réforme des retraites.

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, estime ainsi qu'"aucune réforme des retraites ne s'impose aujourd'hui pour des raisons financières", notamment parce que la branche vieillesse de la Sécurité sociale va revenir à l'équilibre en 2016.

Le candidat de la droite républicaine à la présidentielle, François Fillon, estime au contraire qu'il faudra reporter l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans, d'ici à 2022, afin d'assurer durablement le financement des retraites, et de ne pas en diminuer le montant...

©2017-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com