Référendum italien : quel impact ?

Alors que les sondages donnent le "non" largement vainqueur, le ministre italien de l'Economie, Pier Carlo Padoan, estime qu'un rejet de ce référendum sera sans conséquence sur les finances publiques...

(Boursier.com) — Les Italiens sont appelés à voter dimanche sur un projet de réforme constitutionnelle, qui propose notamment de limiter les pouvoirs législatifs du Sénat en lui retirant celui de renverser l'exécutif.

Alors que les sondages donnent le "non" largement vainqueur, le ministre italien de l'Economie, Pier Carlo Padoan, estime qu'un rejet de ce référendum sera sans conséquence sur les finances publiques même s'il est possible qu'il y ait "turbulence sur les marchés pendant 48 heures".

Prié de dire si un vote "non" à la réforme du bicamérisme intégral rendrait plus difficile d'atteindre l'objectif de croissance fixé à 1% pour 2017 et nécessiterait en conséquence une loi de finances rectificative, Pier Carlo Padoan a répondu : "non, je ne vois pas de conséquence d'un vote non sur les finances publiques", au quotidien 'Avvenire' daté de vendredi.

Pas de séisme

Le ministre ne voit pas de risque de "séisme financier" lié au scrutin référendaire mais les marchés risquent toutefois d'être déboussolés pendant deux jours. "Puis, comme avec le Brexit, le brouillard se dissipera et ce sera le retour à la normale", assure-t-il.

En ce qui concerne les banques italiennes, il n'y a pas de risque systémique et les analystes financiers estiment qu'un rejet de la réforme du Sénat est déjà pris en compte dans les cours de Bourse. Donc, un vote "oui" ne pourra être qu'une bonne nouvelle. "Si un scénario différent devait avoir lieu, nous verrons si une quelconque intervention est nécessaire", ajoute le ministre.

Si le référendum porte au départ sur une réforme constitutionnelle, il s'est transformé en vote de confiance à l'égard du gouvernement en place... Le président du Conseil italien Matteo Renzi a promis de démissionner en cas de rejet de son projet. Il juge indispensable cette réforme pour mettre fin à une instabilité chronique. Depuis 1948, l'Italie a connu 63 gouvernements...

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Solocal GroupAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • AlstomAcitivité: 6
  • Veolia EnvironnementAcitivité: 6
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 4
  • CarmatAcitivité: 4
  • Eos imagingAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Les Français divisés sur le programme économique de François Fillon 49
  • Présidentielle 2017 : les Français approuvent la décision de François Hollande 40
  • La banque publique Bpifrance perd 18,5 millions d'euros avec Viadeo 35
  • US / Eco : 178.000 créations de postes en novembre 38
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
Binck
Partenaires