»
»
»
Consultation

Près de la moitié de la richesse mondiale est détenue par 1% des plus fortunés

Si la tendance se poursuit, ils détiendront plus de 50% des ressources d'ici deux ans...

Près de la moitié de la richesse mondiale est détenue par 1% des plus fortunés
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les inégalités se creusent et les richesses se concentrent de plus en plus dans les mains des plus aisés, selon une étude menée par l'organisation Oxfam. Ainsi, 1% des individus les plus fortunés détiennent 48% des ressources mondiales, laissant les 55% restants... à 99% de la population !

Écarts criants

Si cette tendance se poursuit, ces 1% de personnes les plus fortunées détiendront plus de richesses que les 99% restants d'ici seulement deux ans, souligne Oxfam. Chiffre plus surprenant encore : 3,5 milliards de personnes se partagent les mêmes richesses que les 80 personnes extrêmement fortunées du classement Forbes, soit 1.900 milliards de dollars en 2014, contre 1.300 milliards en 2010. En outre, la fortune des plus riches a augmenté plus rapidement que celle du reste du monde. D'ailleurs, l'étude pointe du doigt le mécanisme qui favorise l'enrichissement des plus aisés...

Pouvoir des plus riches

Les milliardaires des entreprises des secteurs "financiers & assurances" et "pharmaceutiques" qui cumulent respectivement 1.160 milliards de dollars (+15% en un an) et 250 milliards de dollars (+47%) ont recours au lobbying. Ils y consacrent une part importante de leur budget - plus de 400 millions de dollars aux Etats-Unis pour la finance en 2013 - pour servir leurs propres intérêts "pendant que les citoyens ordinaires continuent de payer le prix de la crise financière mondiale", déplore Oxfam qui précise que le coût du renflouement du secteur financier pour le contribuable américain est estimé à 21 milliards de dollars. Or, "si le secteur financier s'est bien rétabli suite à ce renflouement, le salaire médian aux États-Unis n'a pas encore retrouvé son niveau d'avant la crise".

Dans le secteur pharmaceutique, les dépenses de lobbying se sont élevées en 2013 à 487 millions de dollars, "soit plus que la somme dépensée par tout autre secteur dans le pays". Pendant ce temps, les auteurs de l'étude font remarquer que la crise Ebola frappe l'Afrique de l'Ouest. En outre, seulement 18 millions de dollars ont été consacrés à la lutte contre ce virus...

©2015-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Près de la moitié de la richesse mondiale est détenue par 1% des plus fortunés

Partenaires de Boursier.com