Accueil > Actualités » Economie » Consultation

Prélèvement à la source : Bercy lance un site pratique

Pour mettre fin aux préjugés et dans un but pédagogique, le ministère de l'Economie et des Finances a lancé une plateforme qui répond aux principales interrogations : confidentialité des données, mode de collecte ou encore calendrier de la réforme...

Prélèvement à la source : Bercy lance un site pratique
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Afin de répondre aux principales préoccupations suscitées par la réforme du prélèvement à la source qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2018, le gouvernement a lancé un site à visée pédagogique (http://www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source).

Le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, espère ainsi "sortir des préjugés et quitter les postures".

Calendrier tracé...

Le portail présente le calendrier de mise en oeuvre de la réforme, entre avril 2017 et fin 2019. Bercy rappelle notamment qu'il n'y aura pas de double imposition sur les salaires en 2018. "L'impôt normalement dû au titre des revenus non exceptionnels perçus en 2017 sera annulé", indique-t-il.

En revanche, les revenus exceptionnels comme les plus-values mobilières et immobilières, les intérêts, les dividendes, les gains sur les stocks options ou les actions gratuites resteront imposés en 2018. Enfin, les réductions et crédits d'impôts seront maintenus...

Collecte et confidentialité

La réforme prévoit une collecte directe de l'impôt sur le revenu, redoutée par les entreprises qui craignent de nouvelles contraintes administratives. Pour les salariés, les entreprises devront transmettre la déclaration sociale nominative (DSN), en appliquant le taux de prélèvement communiqué par l'administration fiscale.

Ainsi, "le salarié ne donnera aucune information à son employeur", afin de garantir la confidentialité des données personnelles, assure l'exécutif.  Le fisc restera donc l'interlocuteur principal du contribuable à qui transmettre les déclarations de revenus.

Pour davantage de confidentialité, le contribuable pourra également choisir le "taux neutre", proche du barème d'un célibataire sans enfant et ne percevant pas d'autres revenus. S'il conduit à un montant inférieur à l'impôt dû, la différence devra être réglée directement auprès du Trésor public...

©2016-2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Prélèvement à la source : Bercy lance un site pratique