Optique : les propositions des candidats sont jugées "intenables" par l'UFC

Les dépenses de lunettes des Français n'ont jamais été aussi élevées à 5,8 MdsE en 2015. Le budget est supérieur en France de 50 % à la moyenne européenne. Les candidats ont l'optique à l'oeil mais l'UFC s'émeut...

(Boursier.com) — Les lunettes coûtent toujours aussi cher en France et l'UFC Que Choisir dénonce, dans une nouvelle étude consacrée au sujet, les promesses jugées "intenables" de prise en charge intégrale de certains candidats à la présidentielle. C'est le cas notamment d'Emmanuel Macron, mais aussi de Jean-Luc Mélenchon, qui souhaite un "remboursement à 100% des soins prescrits en optique", tandis que François Fillon se limiterait à une prise en charge complète pour les enfants.

"Ces propositions de prise en charge intégrale, publique ou intégrant les complémentaires santé selon les programmes, se traduiraient dans tous les cas par des prélèvements supplémentaires", estime l'UFC dans un communiqué de presse. "Surtout, il est par définition impossible de rembourser intégralement un bien médical dont le prix varie d'un magasin à l'autre. En l'absence d'un tarif réglementé de l'optique, illusoire, ces promesses n'engagent décidément que ceux qui les entendent", poursuit l'association de défense des consommateurs.

Les prix toujours aussi élevés

Ces propositions des candidats sont d'autant plus utopiques, selon l'UFC, que les dépenses de lunettes des Français n'ont jamais été aussi élevées - 5,8 milliards d'euros au total en 2015. Le budget est supérieur en France de 50 % à la moyenne européenne, à cause d'un trop grand nombre de points de vente, et des remboursements parfois trop généreux de la part des complémentaires santé, "qui se sont traduits par une inflation incontrôlée". "Avec une moyenne de seulement trois paires de lunettes vendues par jour et par magasin, le taux de marge brute des opticiens (estimé à 233 % par nos travaux) n'est pas près de baisser", estime l'UFC.

Elle rappelle que le gouvernement a bien tenté de réguler ces prix, en plafonnant depuis avril 2015 les remboursements, qu'il s'agisse du montant (de 470 euros à 850 euros selon la correction) ou de la fréquence (une paire tous les deux ans au maximum). Mais ces mesures jugées "tardives" n'ont "pas permis d'inverser la tendance".

— ©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • CAC 40Acitivité: 10
  • Catana GroupAcitivité: 7
  • Erytech PharmaAcitivité: 7
  • IDIAcitivité: 7
  • Air France KLMAcitivité: 5
  • Artprice.comAcitivité: 5
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 5
Sujets à la une
  • François Fillon, naufrageur de la droite 100
  • Le débat de l'entre-deux-tours aura bien lieu 31
  • Des alliés de Fillon refusent de choisir entre Macron et Le Pen 43
  • Valls veut gouverner avec Macron, juge l'unité du PS impossible 33
  • Tous les forums
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
Bourse Direct
Partenaires