Accueil > Actualités » Economie » Consultation

Nomination de Nicolas Hulot au gouvernement : entre satisfaction et prudence

Les associations environnementales, ainsi qu'Europe Ecologie Les Verts saluent l'arrivée d'un homme de conviction. En Bourse, les acteurs du nucléaire ont toutefois été pénalisés...

Nomination de Nicolas Hulot au gouvernement : entre satisfaction et prudence
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La nomination de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire a été saluée par les associations environnementales et le parti Europe Ecologie Les Verts... En revanche, à la Bourse de Paris, le titre EDF a rechuté mercredi, suite à cette annonce...

Nucléaire, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou encore la taxe carbone : autant de dossiers sensibles auxquels l'ancien animateur télé va devoir s'attaquer...

"Un homme de conviction"

"Nous saluons en Nicolas Hulot un homme de conviction, issu de la société civile, qui a déjà beaucoup oeuvré pour faire connaître l'urgence écologique", écrit France Nature Environnement, qui se réjouit par ailleurs de voir qu'il aura à sa charge un "grand ministère". L'organisation fait toutefois preuve de prudence et attend de voir "le décret précisant le périmètre exact de ses attributions".

WWF salue également la nomination d'un "homme de la société civile qui a largement contribué à la prise de conscience écologique en France et a déjà démontré qu'il était capable de faire bouger les lignes". Là encore, l'association prévient qu'elle se montrera exigeante... L'eurodéputé écologiste, un temps candidat à l'élection présidentielle, Yannick Jadot, estime de son côté, que cette annonce est une "éclaircie dans un gouvernement où beaucoup ont toujours méprisé l'environnement et combattu les solutions écologiques".

Débat autour de Notre-Dame-des-Landes

Concernant l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, l'association des Ailes pour l'Ouest, favorable au projet a elle aussi salué l'arrivée de l'écologiste. "Nous sommes dans la configuration la plus favorable possible, le Président de la République Emmanuel Macron, Le Premier Ministre Édouard Philippe et le Ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot ont tous confirmé vouloir respecter le vote du référendum et lancer les travaux de l'Aéroport du Grand Ouest", écrit-elle dans un communiqué. Sur Twitter, les opposants à l'aéroport fustigent "le déni de réalité" des "pros" Notre-Dame-des-Landes.

"Vous n'imaginez pas une seconde que Nicolas Hulot étant entré au gouvernement Notre-Dame-des-Landes peut se faire", a en effet déclaré ce matin sur 'France Inter', I'ex-député européen écologiste, président du WWF, Pascal Canfin.

Sur la même antenne, le Premier ministre, Edouard Philippe a annoncé la nomination d'un médiateur sur ce dossier, "pour étudier l'ensemble des options".

Areva et EDF à la peine

L'arrivée de Nicolas Hulot ne fait toutefois pas que des heureux... Mercredi, l'action EDF a perdu plus de 6% à la Bourse de Paris, alors que le titre Areva cède plus de 1% ce jeudi.

S'exprimant début mars dans 'Le Parisien', le nouveau ministre estimait que la sortie de la France du nucléaire était "un objectif de moyen terme" et que "le modèle économique du nucléaire appart[enait] au passé". Il faudra "repositionner EDF (...) dans une trajectoire compatible avec celle de la transition énergétique", ajoutait-il dans un entretien accordé à 'Libération', mi-avril...

©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Nomination de Nicolas Hulot au gouvernement : entre satisfaction et prudence