Mort de David Rockefeller, milliardaire et philanthrope

David Rockefeller, le patriarche de la célèbre famille de milliardaires américains, est décédé lundi à New York à l'âge de 101 ans. Tenant d'un capitalisme "éclairé", il appelait les entreprises à la responsabilité sociale.

(Boursier.com) — Petit-fils du magnat du pétrole John Rockefeller, qui fonda la dynastie familiale, David Rockefeller s'est éteint dans son sommeil à 101 ans dans sa maison près de New York, a annoncé lundi la famille. Ancien président de la Chase Manhattan Bank, il était le doyen d'une des familles américaines les plus illustres, qui fonda la compagnie pétrolière Standard Oil, devenue Esso, puis ExxonMobil.

Le dernier classement des milliardaires publié lundi par le magazine 'Forbes' évaluait la fortune de David Rockefeller à 3,3 milliards de dollars, le plaçant au 581e rang mondial.

Après avoir décroché son premier diplôme à Harvard en 1936 et un doctorat en économie à l'Université de Chicago en 1940, il s'est engagé dans l'armée américaine et a combattu pendant la guerre en Afrique du Nord et en France, ce qui lui vaudra la Légion d'Honneur en 1945.

Une influence politique et financière

Lorsqu'il fut à la tête de la Chase Manhattan Bank, de 1969 à 1981, Rockefeller établit un tel réseau de relations étroites avec des gouvernements et des multinationales que les observateurs dirent que la banque avait sa propre politique étrangère.
En 1973, Rockefeller fonda la "Trilatérale", organisation privée qui censée favoriser les relations entre l'Amérique du Nord, le Japon et l'Europe de l'Ouest et qui regroupa des personnalités d'influence.

Deux présidents, le démocrate Jimmy Carter et le républicain Richard Nixon, lui proposeront le poste de secrétaire au Trésor, rappelait lundi le 'New York Times'. Il a décliné à deux reprises, préférant ignorer les sirènes de la politique, contrairement à son frère Nelson, mort en 1979, qui fut longtemps gouverneur de New York et brièvement vice-président de Gerald Ford.

Son influence tenait en partie à sa défense d'un capitalisme "éclairé". Tout en vantant un "capitalisme américain qui a apporté plus de bénéfices à plus de gens que n'importe quel autre système de l'histoire mondiale", il appelait aussi les entreprises à la responsabilité sociale, et les riches à payer leurs impôts.

Philanthrope et collectionneur d'art

En tant qu'ancien de Harvard, il avait notamment donné quelque 25 millions de dollars à la célèbre université en 1994. En 2005, pour son 90ème anniversaire, il avait aussi promis 5 millions de dollars par an au Museum of Modern Art de New York (MoMa), que sa mère avait fondé. Il a aussi fait des donations au Council on Foreign Relations qu'il dirigea pendant 15 ans.

Selon le magazine spécialisé 'Inside Philanthropy', David Rockefeller s'est en outre engagé à verser après sa mort quelque 100 millions de dollars chacun au MoMA, à l'Université Rockefeller qui porte son nom, ainsi qu'à Harvard.

A titre personnel, il avait amassé une impressionnante collection d'oeuvres d'art, composée de quelque 15.000 pièces, dont de nombreux tableaux de maîtres, qui ornaient ses bureaux du Rockefeller Center, écrit le 'New York Times'.

— ©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • CAC 40Acitivité: 10
  • Air France KLMAcitivité: 5
  • Bigben InteractiveAcitivité: 4
  • Catana GroupAcitivité: 4
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 4
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 2
  • Artprice.comAcitivité: 2
Sujets à la une
  • Macron dénonce une "utilisation" de Whirlpool par Le Pen 41
  • Pour 66% des Français, le clivage droite-gauche est dépassé 23
  • La Manif pour tous dit "non" à Macron 22
  • Chômage: les derniers chiffres du quinquennat de Hollande dévoilés ce soir 18
  • Tous les forums
  • Alvexo – L’excellence de la bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
Alvexo
Partenaires