»
»
»
Consultation

Manuel Valls pense augmenter le prix de l'électricité à l'automne

Une augmentation inférieure à 5%...

Manuel Valls pense augmenter le prix de l'électricité à l'automne
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Assisterions-nous au premier dysfonctionnement majeur de la communication gouvernementale ? Alors que jeudi, Ségolène Royal annonçait sa décision d'annuler au 1er août la hausse de 5% des tarifs de l'électricité, Manuel Valls vient de contredire son ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie... Le Premier ministre a en effet indiqué qu'il y aurait bien, à l'automne, une hausse des tarifs de l'électricité.

Une hausse à l'automne

Selon le Chef du gouvernement, la revalorisation tarifaire demeurera inférieure à 5%. Si le Premier ministre n'a pas indiqué, lors de sa visite sur le site Areva du Creusot, l'ampleur exacte de la revalorisation du prix de l'électricité, Manuel Valls a coupé court aux options de gel tarifaire défendues par Ségolène Royal. "Une hausse aura bien lieu en 2014. Elle interviendra cet automne et sera, compte tenu de l'évolution récente sur les marchés, d'ampleur plus faible que les 5% qui étaient initialement prévus".

Réforme du modèle de calcul des prix

Manuel Valls a justifié cette revalorisation par le respect de la loi Nome (Nouvelle Organisation du Marché de l'Energie) qui prévoit une réforme du mode de calcul du prix de l'électricité avant 2016. Le gouvernement, qui travaille à cette réforme de la méthode de calcul des prix réglementés de l'électricité, voudrait ajuster au plus tôt les prix du marché au mode de calcul. Jeudi, après les annonces de Ségolène Royal, l'UFC Que Choisir avait dénoncé le risque d'une augmentation excessive des prix avec l'application du nouveau modèle tarifaire, rappelant que "le calcul est beaucoup trop dépendant des seules données transmises par EDF dont les coûts salariaux et commerciaux ont été épinglés par le Cour des Comptes".

Ajuster au mieux le prix du marché

Actuellement, les tarifs réglementés de vente sont fixés afin de couvrir les coûts d'approvisionnement des opérateurs, dont ceux d'EDF. Ils sont reflétés par le prix de l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique), fixé à 42 euros le megawattheure. Le nouveau tarif serait calculé à 80% d'après le tarif Arenh et inclurait pour environ 20% le prix du marché, qui actuellement est bas

©2014-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Manuel Valls pense augmenter le prix de l'électricité à l'automne

Partenaires de Boursier.com