Les investissements d'avenir confiés à... Raffarin et Huchon

J.P. Raffarin et J.P. Huchon seront chargés d'évaluer le programme d'investissements d'avenir (PIA), lancé en 2010, et de dresser un bilan annuel de son exécution...

(Boursier.com) — Manuel Valls a nommé vendredi l'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin et l'ancien président socialiste de la région Ile-de-France Jean-Paul Huchon à la présidence du comité de surveillance des investissements d'avenir...

Ils seront chargés d'évaluer le programme d'investissements d'avenir (PIA), lancé en 2010, et de dresser un bilan annuel de son exécution...

Troisième volet

"Ils accompagneront notamment la mise en place du troisième volet du PIA, qui sera doté de 10 milliards d'euros. Le gouvernement a choisi d'investir dans l'enseignement supérieur, la recherche et la valorisation de celle-ci (5,9 milliards d'euros y seront consacrés) et dans l'innovation des entreprises (4,1 milliards d'euros)", précisent les services du Premier ministre.

Ils succèdent à Michel Rocard, décédé début juillet, et à Alain Juppé, candidat à la primaire de droite pour l'élection présidentielle de 2017.

Le PIA avait été crédité de 35 milliards d'euros en 2010 et de 12 milliards en 2014, avant le déblocage de 10 milliards d'euros supplémentaires pour cette troisième tranche.

La vocation pas toujours suivie

Le comité d'experts en charge de son évaluation estimait, dans un rapport dévoilé en mars dernier, que le programme a globalement produit des effets positifs. Il relevait néanmoins que "certaines actions ne constituent pas véritablement des investissements mais génèrent des structures spécialement créées pour bénéficier des subsides du PIA", reprenant l'une des critiques formulées par la Cour des comptes, dans un rapport remis en fin d'année dernière.

Les Sages de la rue Cambon regrettaient que "près de 20%" des crédits des PIA ne répondent pas à la vocation de ces programmes, "soit parce qu'ils se substituent à des crédits budgétaires ordinaires (....), soit parce qu'ils financent des actions qui ne relèvent pas des priorités du PIA et constituent en fait des débudgétisations."

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • UbisoftAcitivité: 10
  • Artprice.comAcitivité: 8
  • CAC 40Acitivité: 8
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 6
  • ParrotAcitivité: 6
  • Air LiquideAcitivité: 4
  • Air France KLMAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Sarkozy a eu des contacts avec Le Pen en 2007, affirme Buisson 28
  • Le bond du chômage place Hollande en position périlleuse 38
  • Le chômage repart en nette hausse, après les espoirs d'embellie 102
  • Premier débat houleux entre Hillary Clinton et Donald Trump 24
  • Tous les forums
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
Bourse Direct
Partenaires