Le salarié français est désormais le plus taxé d'Europe

Jusqu'ici, la Belgique occupait la première place de ce classement peu glorieux. En d'autres termes, un Français doit travailler jusqu'au 29 juillet pour être libéré de toute pression fiscale...

(Boursier.com) — En Europe, les salariés français sont désormais les plus taxés, à en croire une étude de l'Institut Molinari intitulée "le fardeau fiscal et social de l'employé moyen au sein de l'UE". Alors que le taux d'imposition est de 44,96% sur le Vieux continent en 2016, contre 45,19% l'an dernier, il se situe à 57,53% au sein de l'Hexagone ! La France détrône ainsi la Belgique, qui occupait la première place depuis de nombreuses années...

29 juillet, jour libératoire

Plus concrètement, les auteurs de l'étude expliquent que les Français devront, comme l'an dernier, travailler cette année jusqu'au 29 juillet pour être libérés de toute charge sociale et fiscale et récolter le fruit de leur travail pour leur propre compte.

Cette date est fixée au 27 juillet en Belgique et au 19 juillet en Autriche. "Suivent ensuite la Hongrie, l'Allemagne, la Grèce et l'Italie. Les taux de prélèvements obligatoires y varient de 54,10% à 50,13% et les jours de libération fiscale s'y échelonnent entre les 2 et 17 juillet", ajoutent les auteurs de l'étude.

Perte de pouvoir d'achat réel

L'institut Molinari montre en outre que "la pause fiscale" promise par François Hollande n'est pas vraiment au rendez-vous. Afin de rendre 100 euros de pouvoir d'achat à ses salariés, un employeur devra débourser en France 235 euros - dont 79 euros de charges patronales et 39 euros de charges salariales - soit cinq euros de plus qu'en 2010, et contre une moyenne de 185 euros seulement au sein de l'UE. En Espagne et au Royaume-Uni, les employeurs s'acquittent de respectivement 177 euros et 155 euros.

Si l'on tient compte du salaire complet (pouvoir d'achat réel + impôts + charges + TVA), le Français est le cinquième citoyen d'Europe le mieux payé (56.246 euros en moyenne). Mais net de charges, d'impôts sur le revenu et de TVA, la France tombe à la 11ème place (23.889 euros), en recul d'un rang par rapport à 2015. Le Luxembourg occupe de son côté la première place, quel que soit le classement.

Pour l'Institut Molinari, le poids des charges conduit les chefs d'entreprises à "limiter les embauches comme les augmentaions de salaires. Cette réalité s'impose à tous, du particulier employeur à la grande entreprise en passant par les PME et les ETI. Elle explique la persistance d'un chômage élevé et la faiblesse de la croissance française"...

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 10
  • Artprice.comAcitivité: 8
  • CAC 40Acitivité: 8
  • UbisoftAcitivité: 8
  • Air LiquideAcitivité: 4
  • Air France KLMAcitivité: 4
  • AmoebaAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Le bond du chômage place Hollande en position périlleuse 24
  • Le chômage repart en nette hausse, après les espoirs d'embellie 80
  • Premier débat houleux entre Hillary Clinton et Donald Trump 7
  • "Les classes moyennes ont été matraquées", estime Nicolas Sarkozy 30
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires