»
»
»
Consultation

Le Portugal au pied d'un nouveau mur d'austérité

Ramener le déficit budgétaire à 5,5% du PIB...

Le Portugal au pied d'un nouveau mur d'austérité
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Cour constitutionnelle portugaise vient de rejeter 4 des 9 mesures d'austérité prises par le gouvernement de Lisbonne. Cet arbitrage de 13 juges constitutionnels n'est pas anodin et pourrait priver l'Etat de quelque 900 Millions d'Euros de recettes et d'économies sur 2013...

900 ME de recettes en moins en 2013
Globalement, les 4/5 des propositions de cure d'austérité sont passées, puisque la somme totale des mesures présentées au budget était d'environ 5 Milliards d'Euros. Le budget 2013 prévoyait en effet la plus importante hausse des impôts de l'histoire du Portugal, un tour de vis national doublé d'une baisse du traitement des fonctionnaires et des retraites. La pilule était donc très amère à faire passer... Les sages de la Cour constitutionnelle viennent de rejeter dans leur principe une diminution des primes de vacances des retraités et des fonctionnaires. Ces derniers vont donc conserver leur 14e mois de salaire. Lisbonne ne touchera pas non plus aux allocations de chômage ni aux indemnités pour maladie. La décision devrait priver Lisbonne de quelque 900 Millions d'Euros de recettes et d'économies sur 2013.

Mise en danger d'une crédibilité durement regagnée !
Cette décision de la Cour constitutionnelle portugaise met le Gouvernement dans l'embarras... A la sortie du Conseil des Ministres, Luis Marques Guedes -Secrétaire d'Etat aux Affaires gouvernementales- a estimé que cette décision met en danger la crédibilité regagnée de haute lutte par le pays auprès de ses partenaires européens et de ses créanciers. Surtout, cette décision va astreindre le Gouvernement portugais à trouver d'autres axes de restrictions budgétaires pour couvrir la baisse de recettes générée par la décision de la Cour constitutionnelle.

Donner des gages de rigueur budgétaire
Le Gouvernement de Lisbonne est contraint à cette cure d'austérité car, en 2012 après le plan de sauvetage de 78 MdsE en 2011, il avait manqué l'objectif assigné, affichant un déficit budgétaire de 6,4% du produit intérieur brut (PIB). Bien loin des 3% préconisés par Bruxelles, le Portugal conserve cependant la confiance des grands argentiers de la planète. L'Union européenne et le FMI lui reconnaissent en effet de réel progrès de consolidation budgétaire. En 2013, le Gouvernement de Lisbonne a cependant tout à prouver pour conserver une quelconque crédibilité. Le pays doit, en cette fin d'année, ramener son déficit budgétaire à 5,5% du PIB. La tâche sera ardue d'autant que le mécontentement s'accroît dans le pays.

Le Portugal au pied du mur
Les Lusitaniens se doivent d'apporter des gages d'efforts à l'Union européenne, d'autant que celle-ci pourrait lui accorder quelques marges de manoeuvres supplémentaires... A la mi-mars, Olli Rehn -Commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires- a indiqué que la Commission européenne pourrait donner jusqu'à 2015 au Portugal pour ramener son déficit budgétaire sous les 3% du PIB contre actuellement 2014.

©2013-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Le Portugal au pied d'un nouveau mur d'austérité

Partenaires de Boursier.com