Le marché français de l'habillement boucle une 9ème année de baisse

En recul de 2,3% sur les dix premiers mois de l'année, il est de retour à son niveau du début des années 1990, selon l'Institut français de la mode (IFM)...

(Boursier.com) — Le marché français de l'habillement devrait enregistrer en 2016 sa neuvième année consécutive de baisse. En recul de 2,3% sur les dix premiers mois de l'année, il est revenu à son niveau du début des années 1990, selon l'Institut français de la mode (IFM).

Depuis le début de l'année, cette baisse a été particulièrement marquée pour l'habillement féminin (-3,3%). Au final, le marché du prêt-à-porter devrait finir l'année en recul de 1,8% malgré un contexte de taux bas et de croissance économique qui auraient pu être des facteurs de soutien...

Les Français font d'autres choix

Les ménages continuent de procéder à des arbitrages au-delà des dépenses contraintes que sont le logement, le chauffage, l'alimentation et les transports. La part de l'habillement dans leur budget est ainsi tombée à 3,9%, contre 5,5% en 2000, au profit des loisirs, des restaurants ou d'autres biens et services.

Un printemps très pluvieux, peu propice aux achats de vêtements d'été, doublé d'un climat social tendu et de nombreuses grèves ont aussi pesé sur la consommation, tout comme l'attentat de Nice qui a fait fuir la clientèle touristique étrangère.

Les perspectives sont mauvaises

Et les perspectives ne sont pas meilleures : en 2017, avec une croissance économique relativement stable aux environs de 1% et une hausse attendue des prix de l'énergie et des taux d'intérêt, le marché pourrait encore reculer de 1,4% l'an prochain, selon l'IFM.

L'Europe n'est guère mieux lotie, avec des baisses attendues de 1,2% en Allemagne, de 1,4% en Italie et de 0,5% au Royaume-Uni. Seule l'Espagne, portée par un regain de sa croissance économique, tire son épingle du jeu avec une progression attendue de 1,7%.

La part de la Chine en repli

En France comme dans le reste de l'Union européenne, les grandes enseignes de mode comme Kiabi, première enseigne d'habillement en France, l'espagnole Zara ou la suédoise H&M sous-traitent encore la quasi-totalité de leur production en Asie.

La Chine reste de loin le premier fournisseur de la filière (34,5% des importations d'habillement de l'Union européenne), mais sa part continue de baisser au profit de pays dont les coûts sont plus compétitifs comme l'Inde, le Bangladesh ou le Cambodge...

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • SoitecAcitivité: 8
  • Solocal GroupAcitivité: 8
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 6
  • AxaAcitivité: 4
  • Credit AgricoleAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Valls proposera un "revenu décent" à partir de 18 ans 45
  • Cazeneuve veut en faire autant en cinq mois qu'en cinq ans 23
  • Front contre la purge des dépenses publiques 67
  • Notre-Dame-des-Landes : la faisabilité d'une évacuation à l'étude ? 15
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires