»
»
»
Consultation

La nomination d'Emmanuel Macron à Bercy fait débat

Si les chefs d'entreprises saluent cette arrivée, l'aile gauche du PS et les syndicats font part de leurs craintes...

La nomination d'Emmanuel Macron à Bercy fait débat
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La nomination d'Emmanuel Macron au poste de ministre de l'Economie en remplacement d'Arnaud Montebourg est sans nul doute la grande surprise de ce remaniement. L'arrivée de cet énarque de 36 ans, secrétaire général adjoint de l'Elysée chargé de la politique économique jusqu'à l'été, et ancien banquier d'affaires chez Rothschild a suscité beaucoup de réactions, bonnes comme mauvaises.

Trois atouts, selon Pierre Gattaz

Du côté du patronat, la venue d'Emmanuel Macron qui avait notamment participé à la commission Attali "pour la libération de la croissance française" mise en place sous la présidence de Nicolas Sarkozy est saluée. Le jeune homme "a trois atouts", selon le chef de file du Medef, Pierre Gattaz. "Il connaît l'entreprise, l'économie de marché et la mondialisation. Pour être ministre de l'Economie, cela me paraît important", a-t-il fait valoir ce mercredi matin sur RTL. "Je veux voir les faits et les mesures", a-t-il toutefois ajouté. "Je connais bien Emmanuel Macron, c'est un homme de grande qualité, qui connaît bien l'économie. C'est une satisfaction", a ajouté le président de la Confédération Générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), Jean-François Roubaud sur RMC. "Emmanuel Macron, un grand professionnel, un futur grand politique, un homme de culture. Bercy est dans de très bonnes mains", a jugé pour sa part l'économiste Jacques Attali, sur Twitter. Même certains analystes financiers saluent son arrivée, à l'image d'Oddo. "Swap Montebourg-Macron : une excellente nouvelle (...) cela montre que la politique économique censée être plus favorable aux entreprises n'est pas négociable", écrit-il dans une note publiée ce matin.

Jean-Claude Mailly "inquiet"

A gauche, en particulier du côté des frondeurs, cette nomination est particulièrement mal accueillie. "Macron le libéral pour remplacer Montebourg = provocation dérisoire", a réagi le député socialiste Laurent Baumel sur le site de micro-blogging. Le leader de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly se dit "inquiet". "Je ne suis pas sûr que (son arrivée, ndlr) soit une bonne chose pour l'économie (...) je vous rappelle que c'est un des pères du Pacte de responsabilité", a-t-il déploré sur 'France Inter'. Certaines personnalités de droite ne voient pas non plus cette nomination d'un bon oeil, à l'image de Nadine Morano ou Christian Estrosi. "Nommer Emmanuel Macron, un financier technocrate, comme ministre de l'industrie va mener notre outil de production à la catastrophe", écrit le député-maire UMP de Nice sur Twitter.

©2014-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

La nomination d'Emmanuel Macron à Bercy fait débat

Partenaires de Boursier.com