»
»
»
Consultation

Grenoble dit "stop" à la publicité extérieure

La ville a décidé de ne pas renouveler son contrat avec JC Decaux, qui prend fin cette année

Grenoble dit 'stop' à la publicité extérieure
Crédit photo © MaxPPP

(Boursier.com) — "Grenoble se libère de la publicité", écrit la mairie sur son site internet... Alors que le contrat d'affichage avec JC Decaux arrive à échéance le 31 décembre prochain, la ville a fait savoir qu'elle ne lancerait pas de nouvel appel d'offres. Entre janvier et avril 2015, le groupe publicitaire devra donc retirer ses 326 panneaux présents dans l'agglomération. La publicité ne va toutefois pas complètement disparaître à Grenoble... Elle sera encore présente sur les espaces privés - en nombre limité - et sur le mobilier du SMTC -arrêts de tram et de bus - dont le contrat avec la société Decaux arrivera à échéance en 2019, précise la mairie...

Un affichage libre

Grenoble se félicite d'être la première ville européenne à adopter une telle démarche. Le maire écologiste, Eric Piolle précise que les panneaux publicitaires démontés "seront remplacés par des arbres, au total une cinquantaine (...) seront plantés avant le printemps". "De plus, l'affichage municipal et culturel sera redéployé et l'affichage libre citoyen sera développé", ajoute-t-il. A l'échelle mondiale, la ville brésilienne de Sao Paulo avait tenté l'expérience, en adoptant en 2006 la loi "Cidade Limpa" (Ville propre). Elle avait interdit toute publicité dans ses rues. Sao Paulo l'a finalement réintroduite en 2012.

Pertes de recettes ?

Dans le cadre du contrat 2004-2014, conclu avec JC Decaux, la ville a perçu 600.000 euros de redevance par an. Mais, compte-tenu de la nécessité d'installer de nouveaux panneaux digitaux, la ville n'aurait empoché qu'entre 100.000 à 150.000 euros par an, assure la mairie. "Le manque annuel sera très largement compensée par les économies déjà réalisées sur le budget " protocole " de la Ville de Grenoble (réceptions et communication)", précise-t-elle. Une baisse de recettes qui inquiète toutefois aussi bien l'UMP que le parti socialiste, comme le souligne 'France 3 Alpes'.

©2014-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Grenoble dit "stop" à la publicité extérieure

Partenaires de Boursier.com