Emploi : Les bons points de la réforme des rythmes scolaires pour les femmes...

Les mères ont pu profiter d'une meilleure organisation de leur temps de travail, les élèves ayant désormais classe le mercredi matin...

(Boursier.com) — Mise en place à la rentrée 2014, la réforme des rythmes scolaires a engendré de profonds changements pédagogiques, mais pas seulement. D'après une étude réalisée par l'Institut des politiques publiques, elle a également eu un impact sur la participation des femmes au marché du travail...

Le but de la réforme était de mieux répartir les heures de classe sur la semaine, en allégeant la journée de travail des écoliers, dont la durée est parmi les plus élevées de l'OCDE. La nouvelle organisation consiste à étaler les 24 heures d'enseignement hebdomadaire sur neuf demi-journées, incluant le mercredi matin.

Ainsi, l'ajout de 3 heures de classe lors de cette matinée permet d'alléger les autres journées en moyenne de 45 minutes.

Meilleure organisation du temps de travail

D'après l'institut, cette réforme a permis aux femmes de mieux organiser leur temps de travail. "La probabilité de travailler le mercredi s'est accrue de 3 points de pourcentage pour les mères directement touchées par la réforme, par rapport aux mères non directement concernées", souligne l'étude.

Celles-ci comblent également "de 15% de leur différentiel de participation le mercredi par rapport aux hommes". L'institut note en effet que la pause hebdomadaire du mercredi pesait jusqu'alors lourdement sur l'emploi du temps des mères.

Des limites...

Les auteurs nuancent toutefois leur propos car cette meilleure organisation concerne surtout les femmes cadres ou celles qui exercent une profession libérale. Celles-ci ont davantage pu accroître leur temps de travail du mercredi, par rapport aux moins diplômées...

Par ailleurs, la réorganisation demeure limitée car "la réforme n'a pas permis aux femmes, au moins à court terme, d'augmenter significativement leur temps de travail hebdomadaire". Pourtant le volume horaire d'accueil a augmenté de trois heures avec la mise en place des nouvelles activités périscolaires.

L'IPP avance deux explications: "trois heures d'activités ne représentent sans doute pas une durée suffisante pour dégager du temps de travail pour les mères" ou alors "la perception de la qualité de ces activités peut influencer le choix de confier ou non ses enfants à une structure collective".

— ©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • CAC 40Acitivité: 10
  • Air France KLMAcitivité: 5
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 5
  • Bigben InteractiveAcitivité: 4
  • Sopra Steria GroupAcitivité: 2
  • Artprice.comAcitivité: 2
  • Kaufman and BroadAcitivité: 2
Sujets à la une
  • Macron assume la mise à l'écart de RT et Sputnik 41
  • Macron veut prendre des mesures rapides contre la Pologne 40
  • La croissance française ralentit à 0,3% au premier trimestre, le quatrième trimestre revu en hausse 4
  • Les excès de Trump provoquent un "haut le coeur" à Hollande 61
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence de la bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires