Accueil > Actualités » Economie » Consultation

Dupont Aignant dénonce les "pressions insupportables", preuves à l'appui

Le candidat "Debout la France", Nicolas Dupont-Aignan a directement mis en cause le propriétaire du journal 'Le Figaro'...

Dupont Aignant dénonce les 'pressions insupportables', preuves à l'appui

(Boursier.com) — Temps fort de l'émission politique de jeudi soir sur France 2 qui a vu les 11 candidats défendre une dernière fois leur programme avant le premier tour de la Présidentielle, le candidat "Debout la France", Nicolas Dupont-Aignan a directement mis en cause le propriétaire du journal 'Le Figaro', Serge Dassault qui lui a demandé par SMS de se retirer en faveur de François Fillon, en échange d'une levée de "censure" dans son journal...

Pressions insupportables

"J'ai parlé de pressions insupportables pour m'inciter à renoncer à ma candidature parce que je devrais renoncer à mes convictions... Est-ce que je peux vous lire ce que m'a envoyé un grand patron de presse français industriel au service d'un candidat ?" a demandé à Léa Salamé le député-maire de Yerres : "Le boycott de mon journal n'est que la conséquence de ton attitude contre François Fillon, et ce n'est pas en restant dans ton coin que tu y arriveras mais en étant dans une équipe gouvernementale", a lu le candidat "Debout la France"... "Il vaut mieux manger une soupe que du pain rassis".

"C'est de la censure"

Et NDA de poursuivre : "J'ai répondu je suis scandalisé que tu assumes ce boycott, il a rétorqué ça n'arrivera plus quand tu soutiendras Fillon... J'ai répondu, c'est de la censure, il a répondu si tu changes d'avis, il n'y aura plus de censure !"

"J'en ai assez de cette démocratie d'opérette", a conclu Nicolas Dupont-Aignan après avoir terminé sa lecture. La semaine dernière, le candidat "Debout la France" avait rapporté avoir été approché à plusieurs reprises par l'entourage de François Fillon pour retirer sa candidature à la Présidentielle...

©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Dupont Aignant dénonce les "pressions insupportables", preuves à l'appui