»
»
»
Consultation

Des soldes moroses à cause des ventes privées ?

D'après l'indice WL Panel, seul le commerce sur mobile progresse...

Des soldes moroses à cause des ventes privées ?
Crédit photo © Stephane Mahe

(Boursier.com) — "La première raison de la chute des ventes durant les soldes, c'est l'anticipation des consommateurs, et les ventes privées qui prennent de plus en plus d'importance", constate Jean-Michel Silberstein, délégué général du Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC). En effet, une semaine s'est écoulée depuis le début des soldes d'été et leur chiffre d'affaires accuse une baisse significative par rapport à l'an dernier.

Certaines grandes enseignes, à l'image de Zara ou H&M enregistrent un repli d'environ 10% de leur fréquentation et les centres commerciaux accueillent 3 à 4% d'acheteurs en moins que sur la même période en 2014. De même pour le e-commerce, qui, même s'il rattrape petit à petit les ventes en magasin, enregistre un repli de 15%, d'après l'indice WL Panel.

Seul point positif : la progression du commerce sur mobile, puisque "15% des achats online ont été réalisés à partir d'un smartphone ou d'une tablette la première semaine des soldes", toujours d'après Webloyalty.

Les ventes privées, un phénomène de mode

Si les ventes privées sont aujourd'hui de plus en plus fréquentes quelques semaines avant les soldes et permettent aux commerçants de fidéliser une clientèle, elles pénalisent malgré tout cette période devenue banale pour beaucoup. "Aujourd'hui, il y a un impact important des réseaux sociaux sur les soldes. Les gens se transmettent, grâce à Facebook ou Twitter, les bons plans et les bonnes adresses", souligne Jean-Michel Silberstein. Avec la crise, les promotions fleurissent toute l'année ce qui a d'ailleurs poussé certaines enseignes à lancer leur deuxième démarque dès le sixième jour de soldes.

La canicule pour aider les centres-commerciaux ?

Il reste encore un peu moins de cinq semaines aux commerçants et grandes enseignes pour rattraper le retard de ce début de soldes. En effet, cette année celles-ci ne dureront pas cinq, mais six semaines complètes en raison de la suppression des soldes flottants. Le délégué général du CNCC se rappelle quant à lui que la canicule de 2003 avait été "un phénomène positif pour les centres commerciaux, puisque les gens n'hésitaient pas à aller s'y abriter pour profiter notamment de la climatisation". Il espère donc le même effet cette année avec les températures annoncées pour les prochains jours...

©2015-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Des soldes moroses à cause des ventes privées ?

Partenaires de Boursier.com