Bruxelles est pessimiste pour la France

(Boursier.com) — Bruxelles se montre pessimiste pour la France... L'objectif de réduction du déficit à 3% du PIB fin 2013 promis par François Hollande, ne serait pas tenu, selon la Commission européenne. Comme l'annonçait le site internet du journal 'Le Monde', Bruxelles qui a mis à jour ses prévisions de croissance, table sur un PIB de seulement 0,4% en France l'an prochain, alors que le budget établi par le gouvernement repose sur une perspective de +0,8%. Parallèlement, l'inflation devrait nettement reculer à 1,7% contre 2,3% cette année.

Raisonnable et volontariste
"L'estimation qui est celle du gouvernement, qui est raisonnable et volontariste se base sur l'ensemble des politiques que nous comptons adopter (...) ce taux de croissance n'est pas une donnée exogène, c'est une donnée sur laquelle nous pouvons agir", a déclaré la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem lors d'un point presse, à la sortie du Conseil des ministres. 'Le Monde' précisait toutefois que ces perspectives ne tiennent pas compte des mesures annoncées hier, suite à la remise du rapport Gallois, ni de leur éventuel impact budgétaire.

Bruxelles rejoindrait les prévisions de la Commission
Avec une croissance de seulement 0,4%, la France ne devrait donc pas, selon les estimations de la Commission, être en mesure de ramener son déficit en deçà de 3% du PIB. Cet objectif ne serait atteint qu'en 2014, à condition que la croissance atteigne 1,2%. Bruxelles rejoint ainsi les prévisions du Fonds monétaire international. Dans une note publiée hier, le FMI a par ailleurs suggéré à l'ensemble de l'Union européenne "de revoir la rapidité de l'ajustement budgétaire", en d'autres termes, de ne pas s'acharner sur les objectifs de désendettement rapide, si "la faiblesse de l'activité économique dans la zone Euro (y compris en France) persistait".

Un taux de chômage toujours élevé
Concernant le marché de l'emploi, la Commission estime que le taux de chômage s'établira à 10,7% en 2013 et 2014, contre 10,2% cette année et 9,6% en 2011. "Dans un contexte de stagnation économique, (...) les employeurs sont davantage préoccupés par le retour à un niveau de productivité suffisant au détriment de la création d'emplois", souligne la Commisison.

— ©2012-2014, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Sur L'Argent & Vous
Forums
Valeurs les plus actives
  • CAC 40Acitivité: 10
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 10
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 8
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 4
  • AuplataAcitivité: 3
  • BelvedereAcitivité: 3
  • AlstomAcitivité: 2
Sujets à la une
  • "L'Europe n'est pas dans un risque de déflation", selon Pierre Moscovici 11
  • Le maire FN de Hayange, Fabien Engelmann, inéligible pour un an 28
  • La chaîne iTELE supprime son émission de débat avec Eric Zemmour 136
  • La BCE alerte sur une possible inflation négative en 2015 25
  • Tous les forums
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • Hiscox, expert de l’assurance professionnelle
Cortal Consors
Partenaires