Accueil > Actualités » Economie » Consultation

Attentats du 13 novembre : les Français en colère

Un an après les attentats du 13 novembre, 85% des Français estiment à l'image des politiques que ces attaques sont un "acte de guerre" et en majorité, se disent en colère. La volonté d'union nationale demeure...

Attentats du 13 novembre : les Français en colère
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — En date du 1er anniversaire des attentats du 13 novembre 2015, Odoxa a réalisé un sondage montrant qu'un an après la nuit de terreur du Bataclan, la colère des Français est plus forte que la peur...

Ainsi, 73% des personnes interrogées estiment qu'il est important, voire très important (30%), de commémorer ces attaques. Le principe fait d'ailleurs l'unanimité parmi toutes les catégories sociales et sensibilités politiques. A 88%, les sondés prônent l'union nationale...

Ancré dans les esprits et dans l'histoire

A l'heure des célébrations et du recueillement, ce sondage réalisé à la demande de Le Parisien - Aujourd'hui en France, montre qu'une majorité de français (59%) estime que ces événements changeront pour toujours leur manière de percevoir la vie.

Pour 72% des Français, ces événements sont historiques et profondément ancrés dans les esprits. D'ailleurs, les 2/3 des sondés s'en souviendront toute leur vie, tout en sachant précisément où ils étaient et ce qu'ils faisaient à ce moment-là.

Même pas peur !

Pour 85% des Français, les attaques du 13 novembre 2015 sont un acte de guerre qui pour 59% des sondés "changera pour toujours leur manière de percevoir la vie et les choses". A 89%, ils refusent néanmoins de modifier leur façon de vivre au quotidien. La colère des Français ne s'atténue pas. Elle est tout aussi présente qu'il y a un an après les attentats (56%), un moment où ce sentiment prévalait auprès de 57% des sondés.

Seulement 19% des Français disent avoir peur, mais ce ressenti progresse de 6 points en un an, notamment porté par l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice.

Défaillance des services de renseignement

L'analyse politique du sondage montre la volonté d'union nationale d'une majorité de Français, même si à 80% ils considèrent que celle-ci s'est plutôt essoufflée. Les Français adhèrent à 64% au discours des politiques qui affirment que "la France est en guerre". Cette assertion est plus marquée à droite (68% hors FN ; 67% au FN) qu'à gauche (62%).

Les Français sont néanmoins sceptiques quant à la capacité des mesures prises à réduire les risques d'attentats (63%).

Les Français doutent également des capacités des renseignements, estimant à 73% que ces services ont éprouvé des failles...

©2016-2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Attentats du 13 novembre : les Français en colère