Total
FP - FR0000120271 - Energie et Produits de base  | Ajouter à ma liste  | Ajouter à mon portefeuille
Cotation du 02/12/2016 à 17h39
€ 44,905 -0,34%
Volume : 6 328 429
Ouverture : 44,500 Capitalisation : 113,54 Md€
+Haut : 45,125 Coupon : 0,61 (27/09/16)
+Bas : 44,205 Rendement* : 1,36%

Achetez / Vendez chez : Bourse DirectBinck

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Crédit Suisse n'est plus à l'achat sur Total

FR0000120271

(Boursier.com) — La ruée vers l'or (noir) démarrée cette semaine avec la promesse d'une réduction de la production mondiale pourrait changer la donne sur les marchés. Pour l'instant, ce sont surtout les dossiers les plus spéculatifs qui en profitent, à l'image d'un CGG ou d'un Vallourec à la Bourse de Paris. Mais va-t-on assister à une tendance de fond qui portera l'ensemble du secteur vers la revalorisation ? C'est la question que se posent les investisseurs, qui pour beaucoup ont le doigt sur la gâchette en ce début décembre.

Un rééquilibrage est en cours sur le marché pétrolier, ce qui ne l'empêchera pas de rester volatile à l'avenir, estime ce matin le Crédit Suisse dans une étude sectorielle qui se concentre sur les grands groupes intégrés européens. Et en période volatile, le principal enjeu pour les entreprises est de trouver le bon équilibre entre le court et le long terme : une major tentée de geler ses investissements risque d'avoir à le payer par un retard de développement à terme.

L'analyste a réduit sa recommandation sur Total de surperformance à neutre en visant 46 euros contre 46,50 euros précédemment. Globalement, le bureau d'études a du mal à adhérer aux projections de réduction du point d'équilibre du cash-flow par rapport aux cours, fixées dans la zone 40 à 45$ le baril en 2020, après un objectif de 55$ le baril en 2017. Nous avons du mal à voir comment cela sera possible, précise le spécialiste, qui pointe du doigt le risque porté par l'exposition géographique du groupe (Yémen ou Angola par exemple). Il juge aussi que la profondeur du portefeuille de projets est sans doute un peu moins intéressante que celle de certains concurrents.

Dans le secteur, le Crédit Suisse est positif sur Galp, Royal Dutch Shell, BP et ENI, neutre sur Total et Repsol et négatif sur Statoil et OMV. Le consensus est pour sa part moins sévère avec le groupe français, avec un objectif moyen supérieur à 51,50 euros.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités Total

Forums
Valeurs les plus actives
  • Solocal GroupAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • AlstomAcitivité: 6
  • Veolia EnvironnementAcitivité: 6
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 4
  • CarmatAcitivité: 4
  • Eos imagingAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Les Français divisés sur le programme économique de François Fillon 49
  • Présidentielle 2017 : les Français approuvent la décision de François Hollande 40
  • La banque publique Bpifrance perd 18,5 millions d'euros avec Viadeo 35
  • US / Eco : 178.000 créations de postes en novembre 38
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires