»
»
»
Consultation
Cotation du 19/09/2017 à 13h49 CGG (ex-CGGVeritas) -1,00% 4,95€
  • CGG - FR0013181864
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

CGG, quatre scénarios pour une restructuration financière

CGG, quatre scénarios pour une restructuration financière
Crédit photo © CGG

(Boursier.com) — Quelle forme prendra la restructuration de la dette de CGG ? C'est la question que pose dans une étude parue ce matin Natixis, qui a examiné toutes les options actuellement entre les mains du management. En attendant la restructuration, le bureau d'études valorise le dossier 4,50 euros par action et recommande à ses clients d'alléger les positions. Les pistes sont nombreuses mais affichent quelques constantes : la mise en oeuvre sera longue et nécessairement douloureuse pour les actionnaires. Natixis écarte la cession d'actifs clefs, en l'occurrence GGR et les équipements, car cela reviendrait à se séparer de divisions qui ont fait montre de la meilleure résistance et qui représentent l'essentiel de l'EBITDA actuel. Le groupe privilégie pour sa part la conversion de la dette en actions, qui offrirait une porte de sortie intéressante mais évidemment très dilutive pour les actionnaires.

Le bureau d'études évoque d'abord une augmentation de capital sèche avec l'entrée d'un partenaire de long terme, mais n'y croit pas trop compte tenu du passif de la société et de sa situation financière (5% de probabilité, valorisation post-restructuration de 4,59 euros l'action). Natixis place à 50% le curseur pour une conversion intégrale de la dette subordonnée en actions, pour une valorisation finale de 4,47 euros l'action. Une probabilité de 25% est assignée à un abandon de créance associé à une conversion du solde en actions, qui aboutirait à une valorisation de 5,60 euros par titre. Enfin, le spécialiste affiche une chance de 20% pour un scénario mêlant le précédent ("haircut" et conversion en actions du solde) à une augmentation de capital. Dans cette dernière hypothèse, le titre CGG est valorisé 3,65 euros par action.

Prudence donc en attendant d'en savoir plus, car le rebond du marché des services pétroliers se fait attendre.

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

CGG, quatre scénarios pour une restructuration financière

Partenaires de Boursier.com