Accueil > Cours en direct » Actualités » Consultation
Cotation du 21/07/2017 à 17h39 Total 0,00% 42,72€
  • FP - FR0000120271
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Barclays déconseille toujours les défensives

Barclays déconseille toujours les défensives
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Barclays pense qu'il faut continuer à miser sur les valeurs européennes mal valorisées avec un effet de levier important plus que sur les défensives. Le mouvement qui a alimenté le rebond du second semestre 2016 s'est un peu tari avec la montée du risque populiste, mais il devrait reprendre, pronostique l'équipe de recherche de la banque. Les actions "value" ont surperformé les défensives de 17% depuis août, mais les défensives se sont légèrement reprises (+1% en relatif) depuis le 1er janvier. Mais Barclays pense que ce mouvement va cesser et que la performance est à chercher dans les autres dossiers. La clef sera l'élection présidentielle française. Si Marine Le Pen échoue à conquérir le poste, comme le prévoient les économistes de la banque, les défensives devraient souffrir à nouveau. La défaite de Gert Wilders aux Pays-Bas plaide en ce sens. L'effet pourrait être démultiplié par le fait qu'en Europe, les investisseurs ont continué à se renforcer sur les ETF défensifs : le débouclage des positifs pourrait être brutal si le scénario de Barclays se confirme. Le bureau d'études pense en outre que la reflation va bénéficier aux valeurs de croissance, ce qui a été le cas par le passé.

Comment traduire cela concrètement ? Barclays surpondère les financières, particulièrement les banques, la consommation discrétionnaire, les industrielles, les technologiques et les télécoms. L'analyste n'est plus à souspondérer sur l'énergie. Parmi les françaises, les titres "value" bénéficiant de perspectives solides de hausse des résultats sont Groupe PSA, Casino, Total (qui entre dans le portefeuille de référence européen de Barclays), AXA, BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale. Le spécialiste réduit la voilure sur les défensives plutôt chères, comme Christian Dior, Hermès, L'Oréal, Bureau Veritas, Dassault Aviation, Legrand, Thales, et Dassault Systèmes.

Barclays voit le STOXX 600 à 400 points en fin d'année, soit un potentiel de 6%. Outre Total qui vient d'entrer, le portefeuille européen de référence comprend les françaises AccorHotels, Carrefour, AXA, Société Générale, Vinci et Orange.

©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Barclays déconseille toujours les défensives