Accueil > Cours en direct » Actualités » Consultation
Cotation du 21/07/2017 à 17h38 Airbus Group (ex-EADS) -1,37% 71,37€
  • AIR - NL0000235190
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Barclays a toujours un petit faible pour Airbus

Barclays a toujours un petit faible pour Airbus
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans le secteur aéronautique, que Barclays apprécie dans le contexte actuel, la performance boursière des titres devrait être alimentée par l'épaisseur des cash-flows et la discipline avec laquelle ils sont utilisés. Une position qui prend du relief avec l'affaire Safran / Zodiac, rappelle l'analyste Phil Buller, qui ne juge pas vraiment sévèrement l'opération, mais qui pense qu'elle va peser sur le cours du motoriste tant que des éclaircissements n'auront pas été obtenus. La question centrale semble désormais tourner autour du prix que seraient prêts à accepter les actionnaires de Zodiac et ceux de Safran, poursuit-il, lui qui jugeait que la transaction était surpayée.

L'autre dossier du secteur qui intéresse Buller, c'est Airbus, dont il relève l'objectif de cours de 68 à 78 euros ce matin, en recommandant de "surpondérer" le titre. De son point de vue, la lourde charge prise sur le programme A400M a masqué la qualité des autres résultats. Les prévisions 2017 vont dans le sens du scénario de l'analyste, qui s'attend à une montée en puissance du dossier à moyen terme. En 2020, la trésorerie au bilan de l'industriel pourrait représenter la moitié de sa capitalisation actuelle, poursuit le spécialiste, hors programme de rachat ou acquisitions. Ceci dit, il concède que la progression vers son objectif de cours ne devrait pas être linéaire, et qu'elle dépendra d'un certain nombre d'événements à court et moyen terme. Pour autant, compte tenu des qualités fondamentales du dossier, toute consolidation du titre serait mise à profit comme une opportunité par Barclays.

©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Barclays a toujours un petit faible pour Airbus