Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 29/09/2020 à 17h35 Air France KLM -2,79% 2,896€
  • AF - FR0000031122
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Aérien : l'Europe suspend sa taxe carbone controversée

Aérien : l'Europe suspend sa taxe carbone controversée
Aérien : l'Europe suspend sa taxe carbone controversée
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Face à l'hostilité de nombreux pays, l'Union européenne vient de faire un pas en arrière sur sa taxe carbone sur les compagnies aériennes... La Commission européenne a ainsi fait savoir hier soir qu'elle suspendait "pour un an" la mise en oeuvre de cette taxe sur les émissions de gaz carbonique, qui devait entrer en vigueur le 1er janvier prochain. Cependant, le gel concernera uniquement les vols reliant l'Europe au reste du monde et la taxe restera en vigueur, en revanche, pour les trajets intra-européens, malgré la crise grave que traversent actuellement les compagnies aériennes européennes.

La commissaire européenne chargée du Climat, Connie Hedegaard, à l'origine de ce projet, a indiqué que la décision d'appliquer un moratoire d'un an avait été prise, "car nous avons des signes qu'un accord peut être conclu au niveau international"... D'ici à novembre 2013, des mesures de réduction de l'empreinte carbone du secteur aérien pourraient donc être élaborées au niveau mondial par l'Organisation de l'aviation civile (Oaci).

Telle qu'elle est conçue actuellement, la nouvelle législation européenne oblige les compagnies affrétant des vols au départ ou à destination de l'Europe, à acheter une part de leurs émissions de CO2 (environ 15%). Mais cette mesure prise unilatéralement a provoqué un tollé : 26 des 36 membres de l'Oaci, dont la Chine, la Russie, l'Inde et les Etats-Unis, refusent de se soumettre à la taxe, menaçant pour certains de boycotter les aéroports européens et réclamant des négociations internationales sur le sujet. Le Congrès américain doit examiner aujourd'hui même deux textes de loi jugeant illégale l'application de la taxe européenne aux compagnies américaines...

Cette concession européenne ne devrait cependant pas changer radicalement la donne pour les compagnies européennes, qui affrontent la récession sur le Vieux continent et alignent les plans de suppression d'emploi... Il y a quelques jours, l'espagnole Iberia a annoncé 4.500 suppressions de postes, et Scandinavian Airlines a présenté hier une réduction drastique de ses effectifs, qui vont passer de 15.000 à 9.000 personnes. En Allemagne, Lufthansa va supprimer 3.500 postes, tandis qu'en France, Air France est engagé dans un plan de réduction de 5.200 postes.

Au niveau européen, l'année 2012 devrait se solder par une perte globale de 1,2 Milliard de Dollars pour l'ensemble des compagnies, selon les prévisions de l'Association internationale du transport aérien (Iata) publiées début octobre. Une situation qui contraste avec celle des compagnies américaines et asiatiques, qui devraient dégager respectivement 1,9 Md$ et 2,3 Mds$ de bénéfices cette année...

©2012-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !