Accueil > Cours en direct » Actualités » Consultation
Cotation du 21/07/2017 à 17h35

Implanet +4,55% 0,69€

  • ALIMP - FR0010458729
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Ludovic Lastenet, DG d'Implanet

Ludovic Lastenet DG d'Implanet

La performance affichée sur les trois premiers mois de 2017 n'est pas satisfaisante

Boursier.com : Pourquoi envisagez-vous un transfert sur Alternext ?

L.L. : Nous souhaitons repositionner Implanet sur un marché qui lui convient mieux. Tout d'abord, pour réduire les contraintes de reporting legal et administratif. Je précise toutefois que nous continuerons à communiquer nos ventes tous les trimestres comme nous l'avons toujours fait et nos résultats semestriels, pour conserver toute la transparence que réclame le Marché. D'un point de vue financier, cela nous procurera des économies d'environ 100 000 Euros par an. Les investisseurs institutionnels nous disent que notre capitalisation nous rend peu visibles sur Euronext, alors que sur Alternext, on retrouve des investisseurs dédiés à des valeurs comme Implanet. Enfin, même si le titre devrait quelque peu pâtir du transfert en termes de liquidité, il devrait être l'un des plus liquides d'Alternext.

Boursier.com : Comment s'est déroulé le début d'année ? (NDLR : Chiffre d'affaires en hausse de 3% au premier trimestre)

L.L. : J'estime que la performance affichée sur les trois premiers mois de 2017 n'est pas satisfaisante. Elle ne correspond pas ce que nous avions anticipé. La croissance de notre produit phare " Jazz " continue à être importante, à +27%. Mais le recul de 15% de l'activité " genou ", nous pénalise, elle résulte de la décision de minimiser le risque sur une gamme distribuée au Brésil en raison de l'allongement des délais de règlements. L'effet de base dans ce pays nous est défavorable et le sera à nouveau au deuxième trimestre. Nous estimons que nous stabiliserons l'activité sur le second semestre 2017.

Boursier.com : Comment se comporte la gamme Jazz?

L.L. : Notre gamme Jazz, avec sa croissance de +27%, constitue la satisfaction du début d'année. Le point d'inflexion a été ressenti à la rentrée de l'an passé, pour la France et s'est ensuite concrétisé au T4 2016. Il se poursuit donc. Nous attendons des courbes de progression similaires en Italie, Espagne, Grande Bretagne. D'autres pays démarrent sur des tendances très fortes, comme l'Australie, avec de très bons retours de la part des leaders d'opinion dans les premières chirurgies.

Boursier.com : Les Etats-Unis s'avèrent décevants, pourquoi ?

L.L. : Les ventes aux Etats-Unis sont clairement en dessous de nos attentes en ce début d'année et ce de l'ordre de 20 à 25%. L'ensemble des fabricants constatent un ralentissement d'activité. Avant tout en raison de l'incertitude sur la possible remise en cause de l'Obama Care. 60% de notre activité est réalisée dans des chirurgies complexes du rachis qui ont besoin d'une entente préalable de remboursements. Entre 10 ou 15 chirurgies ont été annulées ou décalées...

Boursier.com : Malgré ce premier trimestre en demi-teinte, restez-vous confiants pour la suite de 2017?

L.L. : Nous attendons des obtentions d'homologations de nouveaux produits tant en marquage CE que FDA dans les mois qui viennent. Cela devrait soutenir la dynamique d'Implanet, alors que nous avons dépassé le cap des 20.000 implants Jazz vendus et de plus de 4.000 patients traités. Nous demeurons confiants pour l'exercice 2017.

©2017, Boursier.com

Ludovic Lastenet, DG d'Implanet