Accueil > Cours en direct » Actualités » Consultation
Cotation du 01/01/0001

Symetis 0,00% -

  • SYMS - CH0356719804
  •   SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jacques R. Essinger, Directeur Général de Symetis

Jacques R. Essinger Directeur Général de Symetis

En Bourse pour poursuivre la forte croissance

Boursier.com : Symetis entre en Bourse de Paris, expliquez-nous les produits que vous développez...

J.E. : Notre modèle de développement a été, jusqu'à présent, réalisé dans le domaine du 'TAVI', qui consiste à remplacer les valves cardiaques sans ouvrir le coeur des patients, par remplacement percutané. Nous traitons donc les valvulopathies graves. Il s'agit, à l'origine d'une technologie française, dont le premier implant a été développé en 2002, qui a ensuite été reprise par des acteurs américains. Aujourd'hui, nous sommes le numéro 3 sur les marchés que nous adressons, derrière Edwards et Medtronics. Le marché est composé de 5 acteurs principaux, 4 américains et Symetis.

Boursier.com : Quelle est sa taille ?

J.E. : 2,3 Milliards de Dollars en 2016. Certaines analyses anticipent un marché de 5 Mds$ en 2025. Selon nos propres estimations, nous l'évaluons à 4 Mds$ en 2020, avec un taux de croissance annuel moyen de 14,8%. Le seul marché européen du TAVI devrait atteindre 0,8 milliard d'euros en 2020 avec un CAGR de 8,1%. Il faut comprendre l'essor de cette technologie par la véritable révolution qu'elle implique pour le patient, désormais traité sous anesthésie locale, pour les hôpitaux et pour les payeurs publics qui peuvent constater les économies procurées par cette technologie par rapport à l'acte chirurgical.

Boursier.com : Quel emploi visez-vous de la cinquantaine de millions d'Euros à lever lors de l'introduction ?

J.E. : Symetis n'est plus une start-up, mais n'est pas encore une société établie. L'introduction en Bourse va nous permettre d'acquérir ce statut de société établie. Notre ambition consiste à accroître notre part dans le marché du TAVI, où nous détenons 8% en Europe et 13% en Allemagne, mais aussi de nous étendre à d'autres segments des cardiopathies structurelles, tels que le remplacement et la réparation des valves mitrales. Nous voulons financer cette expansion au-delà de notre ligne de produits actuelle. Nous souhaitons aussi financer une 2ème usine de fabrication, en Europe, renforcer notre structure financière et financer le besoin en fonds de roulement associés au développement de l'activité commerciale.

Boursier.com : Vous êtes une société suisse, pourquoi choisir Euronext Paris ?

J.E. : Euronext Paris a su créer un éco-système autour de sociétés de technologies médicales et désormais des fonds dédiés sont présents. Par ailleurs, il est logique pour Symetis, qui réalise 90% de son chiffre d'affaires en Euros et la plupart de ses ventes en zone Euro de s'introduire sur une place de la zone Euro.

Boursier.com : Vous affichez un EBIT négatif de -12,50 ME en 2016, quelles perspectives de rentabilité donnez-vous aux investisseurs ?

J.E. : Nous n'en communiquons pas dans le cadre de notre introduction en Bourse. Nous voulons toutefois partager notre confiance dans le potentiel de croissance de notre technologie, qui doit à terme nous amener à l'équilibre. En 2016, nos revenus ont progressé de 55%, la marge brute est passée de 60 à 66% et les coûts opérationnels n'ont augmenté que de 12%. J'ajoute que la R&D devra rester le moteur de notre croissance sur ce marché très compétitif. Sans bénéfice pour les patients, les nouveaux produits n'ont aucune chance de percer. Au bout du produit, il y a la vie ou la mort du patient.

Boursier.com : Avez-vous été approchés pour un rachat ?

J.E. : Nous avons été approchés à de nombreuses reprises, mais nos actionnaires ont considéré que les offres n'étaient pas raisonnables et ne valorisaient pas correctement notre potentiel de développement. D'ailleurs, ils confirment cette confiance en ne cédant aucun titre à l'occasion de cette opération.

©2017, Boursier.com

Jacques R. Essinger, Directeur Général de Symetis